Chèvre salée

, par  Perle39

La chèvre salée est une spécialité de Saint-Claude, dans le Jura.
C’est un plat hivernal, que l’on trouve de mi-novembre à mi-mars, avec un pic de consommation en janvier et février.
On ne compte plus les soirées « chèvre salée » dans la cité pipière.

S’il fallait donner un niveau de difficulté pour la réalisation de ce plat, ce serait : Facile.
La seule véritable difficulté réside à avoir au final une viande ni trop salée, ni trop peu (car viande devenue insipide).
L’artisan-boucher chez lequel vous achèterez votre viande saura vous conseiller pour un éventuel déssalage (une nuit entière, deux heures dans de l’eau froide…).

Ingrédients :
- Chèvre salée (500 grammes par personne)
- Quelques carottes
- Bouquet garni : Laurier, thym, etc.
- 1 oignon
- Quelques navets et poireaux
- Pommes de terre

Préparation :
- Prévoir une (très) grande casserole.
- Y placer a viande dans l’eau froide. Surtout : Ne pas saler
- Faire chauffer, en écumant éventuellement après ébullition.
- Baisser le feu.
- Ajouter le bouquet garni, carottes entières, oignon.
- Laisser mijoter pendant 2 heures, puis ajouter navets et poireaux.
- Laisser mijoter à nouveau 2 heures.
- Faire cuire à l’eau les pommes de terre épluchées.
- Autre possibilité : les ajouter au plat. Dans ce cas, les laisser cuire 45 minutes dans la viande.

- Servir chaud. Vous découvrirez alors une jolie viande rosée.
- Se déguste accompagnée de mayonnaise, de moutarde classique ou à l’ancienne, ou toute autre sauce que votre imagination vous suggérera.
La chèvre salée peut facilement se congeler.
Elle peut aussi être réchauffée, grâce à son bouillon.