Quingey

vendredi 1er janvier 2010, par Pivoine

Quingey, forte de plus de 1200 Quingeois et Quingeoises, est située dans le département du Doubs à une vingtaine de kilomètres de Besançon. Elle est traversée par une des plus belles rivières de France la Loue.

JPEG - 129.8 ko
JPEG - 196 ko

Blotti dans une campagne vallonnée et verdoyante, le pays de Quingey attire chaque année en été de nombreux touristes.

JPEG - 125 ko

Quingey fait partie en 1477 de l’empire des Habsbourg. En 1610, date de l’assassinat d’Henri IV, c’est une « ville » autonome régie par un maire. Rattachée à l’Espagne, elle devient française en 1678 lors de la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV.

JPEG - 197.2 ko

La ville est dotée d’un écusson représentant les 4 tours de l’ancien château féodal. Elle a conservé celle où naquit le pape Calixte II. D’anciennes forges et bâtisses ainsi qu’un joli pont datant de 1590 témoignent d’un riche passé historique.

Il suffit de passer le pont pour s’en aller flâner le long des berges aménagées sur la rive gauche de la Loue. Endroit rêvé des pêcheurs et des randonneurs.

Quingey a vu naître de grands hommes, citons entre autres :

  • le peintre Félix-Henri Giacomotti (1828-1909 ) dont une des ses œuvres est visible dans l’église St Martin de Quingey.
  • Gui de Bourgogne (1050-1124) connu sous le nom de Calixte II, pape catholique de 1119 à 1124.
  • Charles-Georges Fenouillot de Falbaire auteur dramatique français 1727-1800

Photos Pivoine


P.-S.

Pour plus de renseignements concernant le peintre Giacomotti voir le site : monsite.wanadoo.fr/giacomotti.



info portfolio

Place de la mairie