Arbois

dimanche 23 janvier 2011, par Pivoine

Arbois, réputée à juste titre pour ses vins sans pareil, qui comme dit le diction populaire « Plus on en boit plus on va droit », est une cité pittoresque du Jura, à 30 km environ de Dole où tous les Arboisiens (iennes) vous diront qu’il y fait bon vivre.

JPEG - 121.9 ko

Entourée de coteaux tapissés de vignes, dans un écrin de verdure, cette charmante ville classée petite cité comtoise de caractère est située au coeur du Revermont.

JPEG - 240.1 ko

La Cuisance qui prend sa source dans la reculée des Planches, site naturel protégé, traverse Arbois où, à certains endroits en été, les maisons en encorbellement joliment fleuries se mirent dans son eau calme.

C’est en musardant à travers la ville que l’histoire d’Arbois au riche passé nous est contée.

JPEG - 151.6 ko

Découvrir ainsi au détour d’une rue ou d’une ruelle :

La place de la Liberté aux belles demeures à arcades du 18 e siècle où trône en son centre la fontaine aux lions datant du 19 e siècle.

JPEG - 205.5 ko
Place de la Liberté
JPEG - 160.7 ko

Les maisons de caractère bâties avec la pierre ocre dorée de Montesserin ou les plaisantes maisons vigneronnes.

Le musée Sarret de Crozon abritant des collections de faïences, d’orfèvrerie, de peintures, d’armes cédées par la famille Sarret de Grozon.

La maison Pasteur autrefois tannerie de Jean-Joseph Pasteur au bord de la Cuisance. Son fils Louis Pasteur (1822-1895) y vécut une partie de sa vie et mit au point le procédé appelé « pasteurisation ». C’est aujourd’hui un musée.

JPEG - 253.8 ko
Maison Pasteur

La tour Gloriette (13 e s), un des principaux vestiges de cette ancienne ville fortifiée.

La porte des Tiercelines de l’ancien couvent aujourd’hui une banque.

JPEG - 140.3 ko
Château Pecaud

Le château médiéval Pécaud reconverti en musée retraçant l’histoire de la viticulture et des vignerons.

Dominant la ville, l’église Saint-Just d’architecture romane adossée à une tour haute de 64 mètres, abrite des œuvres d’art religieux : orgue de Marin Carouge(1728), chaire en bois, vitraux, Vierge à l’enfant…

La fête traditionnelle viticole religieuse du Biou, énorme grappe de plusieurs kilogammes dédiée à St-Just patron d’Arbois.

Sans oublier les différentes randonnées autour d’Arbois : la reculée des Planches et sa grotte aménagée, la cascade des tufs, le belvédère du fer à cheval etc.

Photos : Pivoine


P.-S.

La percée du vin jaune, fête annuelle des vignobles du Jura, inaugurée pour la 1 ère fois en 1997, attire de nombreux visiteurs en février. Cette année la fête se déroule à Arbois les 5-6 février 2011.



info portfolio

La Cuisance Porte Picardet