Accueil > Héritages > Grands Hommes > François-Marie-Charles FOURIER

François-Marie-Charles FOURIER

samedi 12 février 2005

Philosophe et sociologue français, né à Besançon en 1772, dans la maison qui porte aujourd’hui le n°2 de la rue Moncey (appelée alors ruelle Baron), mort à Paris en 1837.

Fils d’un marchand de draps, il travailla la plus grande partie de sa vie comme commis de magasin et ce fut, dit-il, sa propre expérience qui lui inspira la haine du système économique actuel. A l’aide de la fortune que lui avait laissée son père, il fonda à Lyon en 1793 un magasin d’épicerie où il se ruina.

Après quelques articles anonymes publiés dans le Bulletin de Lyon (et dont un, Du Triumvirat Continental, attira l’attention du pouvoir), il publia en 1808 la Théorie des quatre mouvements et des destinées générales, qui contient sa doctrine cosmologique et les principes de toutes ses doctrines sociales. Outre une transformation complète du monde dans l’avenir, il esquissait l’organisation phalanstérienne qui assurerait, d’après lui, le bonheur immédiat de l’humanité.

Le reste des jours de Fourier se passa dans l’attente d’un capitaliste qui lui permettrait de réaliser son rêve. Il espéra successivement le concours de Napoléon et de divers particuliers français et anglais.

Après 1830, deux de ses disciples fondèrent une phalanstère à Condé-sur-Vasgre. Malgré les bizarreries de ses idées et de sa vie, il fut le chef d’une école qui, sous des noms divers (école sociétaire, harmonieuse, garantiste...) continua et compléta sa pensée jusqu’au début du XXe siècle, et dont Considérant fut le représentant le plus illustre.