Accueil > Paysages > A pas Comté... > Croix et ses puits à balancier (90)

Croix et ses puits à balancier (90)

lundi 28 décembre 2009, par Mitch

JPEG - 198.2 ko
Itinéraire

Le départ de la balade se situe au centre de Croix : il y a un petit parking juste à côté de la Mairie.

  • distance : 6km
  • dénivelé : 50m
  • durée : 2h
  • carte IGN : 3622 OT
JPEG - 248.6 ko
Puits à balancier

Les puits à balancier

En descendant la rue principale, on arrive rapidement à un croisement, au centre duquel se trouvent 2 puits à balancier, magnifiquement conservés malgré leur âge avancé.
Ils datent de 1772 et sont formés chacun de deux troncs d’arbre :

  • le premier est solidement planté au sol ; à son sommet, un trou sert de passage au second, tel le chas d’une aiguille.
  • le second tronc a conservé sa souche pour faire contrepoids, afin de remonter l’eau d’un puits profond.
La légende de Saint Dizier raconte qu’en cet endroit le saint homme voulut prier. Il coupa une mince baguette, en fit une croix qu’il ficha en terre. Le rameau pris racien et devint plus tard un grand arbre en forme de croix. Des hommes vinrent, un village se forma, il prit le nom de Croix.

En poursuivant votre chemin, vous apercevrez un autre puits à balancier, à côté d’une ferme. Poursuivez tout droit, sur un chemin bordé de pommiers, jusqu’à rejoindre le chemin frontalier.

Les bornes frontière

JPEG - 360.5 ko
Borne frontière

Sur le côté suisse des anciennes bornes, c’est le drapeau du canton de Berne qui est représenté.

Vous allez alors prendre à droite et longer la frontière franco-suisse sur près d’un kilomètre, et rencontrer à intervalle régulier des bornes matérialisant la limite entre les deux pays.

La plupart d’entre elles sont datées de 1817, et sont illustrées :

  • côté français par une fleur de lys ;
  • côté suisse par l’ours placide, emblème du canton de Berne.

Une autre borne, bien plus récente (1935) est illustrée plus sobrement d’un « F » côté France et d’une croix côté Suisse.

A la sortie du bois, vous retrouvez un chemin empierré. Suivez-le à droite, puis traversez la route d’Abbevillers.
Quelques mètres plus loin, obliquez sur la droite (nord, nord-est) jusqu’au pylône électrique. Prenez alors à droite, puis suivez le chemin à travers champs jusqu’à la route départementale.

Retour au village

JPEG - 173.9 ko
Le château d’eau du village.

Prenez à droite en direction de Croix : vous verrez de loin, à l’entrée du village, le chateau d’eau... en forme de croix bien sûr !
Quittez la route au profit d’un chemin sur la droite. Vous apercevrez peut-être une paire de chevaux de trait, puis arriverez vers le sacré coeur : une statue du Christ érigée à la mémoire de François Letondal, victime de la 1re Guerre Mondiale.

Prenez alors la route à gauche pour revenir au centre du village, puis à droite la rue principale qui vous ramènera à l’église Saint Nicolas et au point de départ.

Le style moderne de cette église cache bien sa longue histoire :

  • elle est construite une première fois en 1232, et est alors consacrée à Saint Dizier et à Saint Nicolas.
  • au 18e siècle, saint Nicolas devient l’unique patron de l’église.
  • devenue trop petite, elle est reconstruite en 1852.
  • détruite par la foudre en 1967, elle est reconstruite 4 ans plus tard et adopte son apparence actuelle.
JPEG - 187.2 ko
L’église Saint Nicolas


info portfolio

Puits à balancier Borne frontière Borne frontière Borne frontière Le sacré coeur Drapeau du canton de Berne