Accueil > Paysages > A pas Comté... > Aux maquisards de la Haute-Planche - Auxelles-Haut (90)

Aux maquisards de la Haute-Planche - Auxelles-Haut (90)

dimanche 1er mai 2011, par Karine

JPEG - 276.8 ko
Itinéraire



  • Distance : 13,5km
  • Temps : 5h
  • Dénivelé : 600m
  • Carte IGN : 3520

Le 1er mai 2011 était inauguré le Chemin de la Mémoire, en souvenir des maquisards morts pour la France, sur les hauteurs de la Planche des Belles Filles et d’Auxelles-Haut.

Ce sentier a été établi d’après le récit des derniers maquisards vivants. Il passe à certains points stratégiques ou tragiques. Ce sont les élèves du collège de Giromagny qui ont conçu une partie des panneaux explicatifs que vous pourrez découvrir tout au long du tracé.

Le départ est donné sous la mairie d’Auxelles-Haut. Suivez la route jusqu’à l’église. Dépassez-la et suivez le fléchage bleu FFI.

Entrez dans la forêt, traversez le ruisseau, montez et lorsque vous rejoindrez un chemin forestier, tournez à droite. Après une petite incartade dans le village, longez une patûre. Surveillez votre côté droit et ne manquez pas de faire un petit détour par la stèle érigée pour René Vanneste.

JPEG - 281.2 ko
Inauguration

Reprenez votre sentier et poursuivez l’ascension. Elle est courte, rassurez-vous !

A l’arrivée sur un chemin forestier, poursuivez à gauche jusqu’au monument érigé en l’honneur de Pierre Dupont.

Quand vous déboucherez sur un chemin carrossable, vous pourrez lire un panneau au sujet de Jean Peltier. Celui-ci est mort après être descendu au village d’Auxelles-Bas chercher du ravitaillement. Habituellement le ravitaillement se faisait depuis Auxelles-Haut, mais il avait envie de saluer sa mère. Celle-ci, peu après son départ, a entendu des coups de feu et s’est douté de ce qui était arrivé en apercevant sa vache revenir alors qu’elle était destinée à tirer le chariot de ravitaillement.

A ce moment-là, soit vous continuez à suivre le fléchage et vous connaîtrez une ascension tranquille, soit vous montez droit dans la pente en direction du Querty... Qui sera de toute façon un point de passage.

JPEG - 278.9 ko
La Roche Fendue

Au Querty, la chaume est parsemée de pensées sauvages. Elle offre une belle vue sur le pays sous-vosgien.

Sachez que cet endroit était un point de parachutage. En 1944, alors que l’automne était extrêmement pluvieux et venté, les conditions de vie des maquisards ont été très difficiles et les largages périlleux. Ainsi, les containers lâchés se perdaient et il était difficile de les retrouver, quand ils n’éclataient pas complètement sur les rochers.

Reprenez la route vers la Planche des Belles Filles en passant à proximité de La Roche Fendue.

La légende de La Roche Fendue : vous connaissez peut-être déjà la légende qui raconte que La Planche des Belles Filles doit son nom aux filles d’Auxelles qui ont fuit l’envahisseur suédois au XVIIe siècle. Trahies par les traces dans la neige d’un enfant venu les prévenir du danger plus que menaçant, elles se sont jetées dans l’étang de la Planche. En rage, le chef des Suédois aurait frappé et fendu un rocher du tranchant de son épée.

En arrivant à la station de la Planche des Belles Filles, rejoignez la statue de bois et suivez le chemin qui longe le chalet-restaurant (autrefois le quartier général du maquis de la Haute Planche). Une stèle vous attend.

Revenez à la statue et suivez le chemin qui traverse la piste de ski de gauche à droite. Le gîte de randonnée à proximité duquel vous passerez servait de prison. Ce large chemin vous mènera jusqu’au sommet de la Planche. Faites l’effort de vous y rendre. Une stèle a été érigée en l’honneur de Gaston Wurtz. Celui-ci a succombé lors d’échauds fourrés avec les militaires allemands venus attaquer en grand nombre. C’est le brouillard qui a dispersé tout le monde. Son corps n’a été retrouvé que bien longtemps après. La jeune fille âgée de 15 ou 17 ans qui s’est occupé de lui a déclaré l’avoir reconnu grâce à ces chaussures qui avaient une particularité connue de tous.

Une table d’orientation vous permettra de vous repérer dans le paysage qui s’offrira à vous.

JPEG - 181.5 ko
Gîte de randonnée au départ des pistes de La Planche-des-Belles-Filles

La borne IGN que vous ne manquerez pas de voir indique de point de séparation entre les communes d’Auxelles-Haut, de Plancher-les-Mines et de Lepuix-Gy.

Redescendez le chemin d’accès et bifurquez ensuite à gauche pour reprendre le fléchage FFI.

A partir de ce moment, vous ne ferez plus que descendre.

L’abri du Mont Ménard vous offrira une vue magnifique sur les Balastières et plus à droite sur le Lac de Malsaucy.

Rejoignez ensuite la vierge des deux Auxelles érigée en remerciement du fait que les villages aient été épargnés par les bombardements en 1944.

JPEG - 261.9 ko
Panneau explicatif au sommet du Mont Ménard

Une dernière stèle vous attendra à proximité de l’observatoire des étoiles. Le maire Louis Lamboley a été exécuté en septembre 1944. Son corps n’a été retrouvé qu’en 1945, quand un villageois est venu voir si quelques unes des pommes de terre qui n’avaient pas été récoltées avaient subsisté... Louis Lomboley avait profité de son statut de maire et d’entrepreneur pour fournir des dispenses de STO ou du charbon à ses ouvriers les plus nécessiteux. Tout porte à croire qu’il a été dénoncé. Aux FFI, il était en charge de l’écoute des messages radio et du ravitaillement en armes.

La randonnée prend fin par la traversée du village.


P.-S.

Le Comité de Giromagny du Souvenir Français tient une plaquette à votre disposition.



info portfolio

Fléchage Panorama depuis la stèle René Vanneste Stèle René Vanneste Exemple de panneau réalisé par les collègiens Panorama depuis la chaume du Querty Un des panoramas depuis le sommet de La Planche-des-Belles-Filles Vierge du Mont Ménard Panorama depuis la vierge du Mont Ménard Monument Lamboley