Pesmes

dimanche 13 septembre 2009, par Pivoine

JPEG - 328.1 ko
Vue sur l’Ognon

Située au sud du département de la Haute-Saône, Pesmes du haut de son escarpement rocheux surplombe fièrement l’Ognon et offre une plaisante vue sur la vallée.

JPEG - 585 ko
Escaliers de la Roche

Une rampe médiévale taillée dans le roc donne directement accès au pont qui enjambe la rivière.

Pesmes, pittoresque cité médiévale, mérite sans conteste d’être classée plus beau village de France et petite cité comtoise de caractère. Nombreux sont les édifices inscrits ou classés à l’inventaire des monuments historiques.

Ce bourg fortifié, après plusieurs occupations étrangères, devint français en 1678 sous le règne de Louis XIV.
Pesmes a su garder un charme indéniable et conserver son riche passé

JPEG - 562.3 ko
Porte Saint-Hilaire

Elle est l’une des deux seules portes conservées sur les six connues de Pesmes 16e

JPEG - 487.8 ko

historique en dépit de son histoire mouvementée (occupations, guerres, incendies, pillages, peste...)

Pour s’en rendre compte, il suffit de musarder à travers le village pour découvrir, au détour d’une ruelle, les vestiges d’un imposant château que prolongent ses remparts bâtis à flanc de falaise ou les portes Saint- Hilaire et Loigerot, restes de fortifications médiévales, ou de belles demeures de notables du 16 e et 18 e siècles en empruntant la rue des châteaux, ainsi que d’anciennes maisons vigneronnes attestant de son passé viticole ou encore l’église dont il ne reste de ses origines que le portail roman datant du 12 e siècle, mais qui recèle de nombreuses œuvres d’art.

JPEG - 370 ko
Triptyque dans le choeur de l’église.

En effet, l’église Saint-Hilaire abrite un triptyque peint sur bois dû à un comtois Jacques Prévost élève de Raphaël, une vierge à l’enfant du 15e siècle en albâtre, une chapelle funéraire de la famille d’Andelot, chef-d’œuvre de la Renaissance en Haute-Saône, qui renferme un magnifique retable orné de colonnettes en marbre rouge de Sampans, surmonté de 3 statuettes d’albâtre faisant face aux tombeaux de Pierre et Jean d’Andelot représentés en position d’orants.

Et dans le cimetière jouxtant l’église se trouve une croix en pierre du 16e siècle (MH)

JPEG - 592.4 ko
Office de Tourisme

Photos : Pivoine


P.-S.

Pour plus de renseignements n’hésitez pas à pousser la porte de
l’Office de Tourisme situé 19, rue Jacques Prévost.



info portfolio

Du haut des remparts Hôtel Mouchet de Châteaurouillaud du 15 et 16 e s (MH) Portail roman de l'église Saint-Hilaire (MH) Du haut des remparts La Comédie Grande Rue Porte Granvelle Entrée de la chapelle d'Andelot Pierre et Jean d'Andelot Croix du cimetière du 16 e siècle(MH) Hôtel Mairot