Le sentier minier de Giromagny (90)

, par  Karine, Mitch

Pour rejoindre le point de départ :
- dans Giromagny, prendre la route d’Auxelles-Haut, puis la rue du Tilleul (la première rue à droite)
- à la seconde intersection, près du lavoir, prendre à gauche la rue du Petit Tilleul
- monter ensuite jusqu’au parking forestier

Plan d’accès et itinéraire
Profil


- distance : 3,5km

- dénivelé : 150m

- durée : 2h

- carte IGN : 3520ET

L’itinéraire est très facile à suivre : d’abord indiqué sur un panneau situé au parking, il suffit ensuite de suivre les balises "Chemin minier".

__1__

Le parcours, très agréable et bien balisé, propose également une vingtaine de points de repère mettant en évidence le patrimoine des lieux.
Un livret explicatif, très certainement disponible à l’Office de Tourisme de Giromagny, complète le panneau situé près du parking et présentant l’itinéraire.

La forêt vosgienne

Les moraines

La première rencontre est assez surprenante : ces grosses pierres, sur votre gauche, sont des "moraines" : ce sont des rochers qui, pendant l’ère glacière, ont été détachées de la montagne et déplacées par un glacier. Celui-ci aura laissé là son fardeau en fondant.

Viennent ensuite les essences d’arbres incontournables de la forêt vosgienne : pin sylvestre, sapin, châtaignier, hêtre et épicéa.

Deux beaux spécimens de pin sylvestre
Le petit torrent provenant des étangs de la Manche

Vous longerez ensuite un petit torrent (sans jamais le traverser), provenant des étangs de la Manche, situés à peine plus haut.
Un panneau vous expliquera que ces étangs, comme celui des Belles Filles un peu plus loin, sont des retenues artificielles qui servaient à l’alimentation des mines en eau.

Un peu plus loin, une table d’orientation vous permet de vous situer parmi les cimes vosgiennes environnantes, avant d’entamer la descente consacrée aux mines.

Point de vue sur les cîmes vosgiennes

__1__

Les mines

L’industrie minière s’est développée dès le XVIème siècle : on extrait de ces mines du plomb, du cuivre et (surtout) de l’argent.
Ces métaux seront fondus grâce au bois des forêts voisines du Rosemont.

Fouilles infructueuses

Sur la droite du chemin, une première saignée illustre les recherches, parfois infructueuses, réalisées sur la montagne.

Un peu plus loin, un escalier sur la droite permet d’accéder à la "Mine au filon".
Cette mine est à peine accessible : son entrée très obstruée retient l’eau et noie la galerie.

La mine au filon
L’entrée de la mine au filon
Dépilage à ciel ouvert

Le parcours nous invite ensuite à observer un site de dépilage à ciel ouvert.

Ensuite, et c’est sans doute le clou du spectacle, nous arrivons à la "Mine en grès" : avec un espace entretenu près de son entrée, elle est complétement accessible.

Quelques contraintes tout de même, pour votre sécurité :
- soyez bien chaussés (prévoyez des bottes)
- des lampes torches sont indispensables
- prévoyez des vêtements adaptés : les parois sont couvertes de boue
- un grand costaud sera vite à l’étroit dans la galerie

En tout cas, même si on ne s’y aventure que sur quelques mètres, cette incursion est pour le moins originale.

L’entrée de la mine en grès
La vierge veille sur l’entrée de la mine en grès
La galerie de la mine en grès
La galerie de la mine en grès

__1__

Points de vue

Même si ce n’est pas l’intérêt premier de la balade, celle-ci vous offrira quelques beaux panoramas :

Vue étroite sur le Ballon d’Alsace
Vue sur Giromagny

Notez également que plusieurs coins pique-nique ombragés sont aménagés tout au long du parcours.

Voir en ligne : Pour en savoir plus sur l’histoire des mines de Giromagny

Cette courte balade d’une heure trente peut être prolongée par un remembrement des quatorze fontaines de Giromagny, par une visite du Fort Dorners ou par une montée à la Planche des Belles Filles.