Accueil > Paysages > A pas Comté... > Promenade urbaine : visite de la vieille ville de Poligny (39)

Promenade urbaine : visite de la vieille ville de Poligny (39)

lundi 3 septembre 2007, par Thierry39

L’itinéraire commenté de la visite est disponible à l’Office du Tourisme.
Le texte est de l’Office du Tourisme.

Nous partons de l’Office de Tourisme et traversons la place des Déportés par la gauche.

JPEG - 64.5 ko
la place des Déportés

Nous passons sous le traje des Fromagers et continuons par l’avenue de la Résistance.
A notre droite, nous voyons la Maison du Comté, musée qui retrace l’histoire de ce fromage (visites libres toute l’année aux horaires de bureau, guidée en juillet/août).

JPEG - 51.1 ko
la Maison du Comté

Plus loin sur la place du Champ de Foire se situe l’Ecole Nationale d’Industrie Laitière ou Enilbio.

JPEG - 47.9 ko
l’Enilbio

Nous contournons la place par la gauche, traversons la rue Coittier pour arriver place Notre-Dame. Ce quartier fût le cœur de la citée primitive. Commencée au 10e siècle, la magnifique église romane Notre-Dame de Mouthiers-le-Vieillard a conservé sa toiture de lauzes et son clocher du 13e siècle. Elle possédait à l’origine trois nefs de 30 mètres de long, mais sa situation « hors les murs » de la ville explique les destructions qu’elle a connues au cours de l’histoire.
L’intérieur nous montre encore de grandes richesses : vierge en majesté du 13e siècle, retable en albâtre de 1534, tombeau renaissance, etc... (visites seulement en juillet/août).

JPEG - 49.8 ko
l’église Notre-Dame de Mouthiers-le-Vieillard
JPEG - 68 ko
l’église Notre-Dame de Mouthiers-le-Vieillard

Nous continuons par la rue de Mouthiers-le-Vieillard, puis empruntons à gauche la rue de Verdun et la rue Pasteur. Vous remarquez alors sur votre droite l’ancienne grille de l’Hôtel Dieu construit à partir de 1680. Il subsiste dans la partie ancienne, le cloître et la Pharmacie du 18e siècle, classée Monument Historique. Elle renferme de très belles faïences, des étains et autres ustensiles servant à fabriquer les médications préparées à cette époque pour les malades (visites en juillet/août seulement).

JPEG - 50.5 ko
l’ancienne grille de l’Hôtel Dieu

En empruntant la rue de l’Hôpital, vous regagnez la place des Déportés. De là on aperçoit par dessus les toits, sur le côté droit une petite tour ronde appelée Tour de Paradis, vestige des remparts qui entouraient la ville dès le 11e siècle.

JPEG - 45.7 ko
la Tour de Paradis

Au centre de cette même place, se tient la statue du Général Travot. Né à Poligny au 18e siècle, il fut l’un des héros de la pacification de la Vendée.

JPEG - 50.6 ko
la statue du Général Travot

En descendant la rue du Collège, sur le côté droit, on voit successivement l’ancien Couvent des Jacobins fondé en 1271 par Alix de Méranie, comtesse de Bourgogne, et qui abrite aujourd’hui le Lycée Hôtelier H. Friant,

JPEG - 66.4 ko
le Couvent des Jacobins/Lycée H. Friant

puis plus bas, accolée à ce bâtiment, la Chapelle des Jacobins. Cette chapelle est un admirable spécimen de l’architecture du 13e siècle, du style ogival le plus pur. Aujourd’hui cave viticole, elle abritait en sa gloire passée, les monuments funéraires des plus illustres familles de Poligny.

JPEG - 65.5 ko
la Chapelle des Jacobins
JPEG - 48 ko
la Chapelle des Jacobins (intérieur)

Tout au long de la rue du Collège (également de la Grande Rue), vous découvrez de superbes hôtels particuliers, anciennes maisons de notables Polinois, spacieux, bâtis avec cours intérieures pavées et tourelles. Trois d’entre eux datent des 15e et 16e siècles, antérieurs à l’incendie ravageur de 1673. Les plus nombreux datent du 18e siècle et donnent l’image d’une ville prospère et moderne. A remarquer également les fontaines, de taille monumentale ou plus modeste, datant des 16e, 17e et 18e siècles ornées de sculptures, frontons ou blasons. La ville en compte près de trente.

JPEG - 50.8 ko
la rue du Collège

Toujours dans cette rue du Collège, se dresse majestueuse la Collégiale St-Hippolyte bâtie en 1415, qui mérite évidemment une longue visite. Indépendamment du bâtiment, c’est un véritable musée avec sa collection de statues de l’Ecole Bourguignonne du 15e siècle, la plus importante après celle de Dijon. Des plaquettes listant les différentes statues sont à votre disposition à l’intérieur de l’édifice.

JPEG - 57.5 ko
la Collégiale St-Hippolyte
JPEG - 47.4 ko
la Collégiale St-Hippolyte (intérieur)

En contournant la Collégiale par sa droite, une belle façade avec un portail de bois nous invite à entrer dans le calme du Monastère Sainte-Claire. Construit pendant l’âge d’or de la Bourgogne et fondé par Sainte-Colette, il abrite encore aujourd’hui une communauté de Soeurs Clarisses. Dans la Chapelle reconstruite après la Révolution, se trouve la châsse contenant le corps de la Sainte, offert aux habitants de Poligny par Madame Louise de France, tante de Louis XV.

JPEG - 41.4 ko
le Monastère Sainte-Claire

En continuant notre circuit par la rue de la Tour, nous arrivons au pied de l’un des nombreux vestiges des fortifications du 15e siècle, la Tour de la Sergenterie. Restaurée depuis peu, elle nous donne un bon exemple de ce qu’était la construction défensive au Moyen Age.

JPEG - 56.1 ko
la Tour de la Sergenterie

En contrebas de la rue du Collège s’étend le quartier de Charcigny, avec ses maisons vigneronnes, ses ruelles et ses traditions populaires.

JPEG - 56.7 ko
le quartier de Charcigny

Au n°20 de l’avenue W. Gagneur,vous pouvez visiter l’Atelier-Galerie du Vitrail installé dans un bâtiment typique de l’architecture du 19e siècle : les anciens abattoirs qui datent de 1864 et sont inscrits Monuments Historiques.

JPEG - 56.3 ko
l’Atelier-Galerie du Vitrail

En remontant la Grande Rue, vous pouvez admirer les fontaines, les portes sculptées des hôtels particuliers (d’Astorg, Chevalier, ...). Le plus important édifice de la Grande Rue est assurément l’Hôtel de Ville. Dans la cour intérieure, la partie inférieure de l’ancien bâtiment de justice a été commencé en 1584. L’étage supérieur, de construction plus récente, est surmonté d’un fronton aux armes de la ville.

JPEG - 64.4 ko
l’Hôtel de Ville

Plus haut dans la Grande Rue, tournez à droite de la rue Volaire, puis prenez encore à droite la rue de Longeville. On découvre alors l’un des derniers lavoirs (fermés) de la ville de Poligny. Il date de 1920, on peut y voir des objets servant à la lessive ainsi que des mannequins de lavandières.

JPEG - 45.4 ko
le lavoir

Retournez sur vos pas dans la rue Voltaire et traversez à droite le porche. Vous êtes dans la cour des Ursulines. Fondé au début du 17e siècle par un groupe de jeunes filles aisées de la ville, l’ancien Couvent des Ursulines s’étendait sur plusieurs bâtiments, des jardins et des vergers, englobant tout le quartier. Bordés d’arcades sur trois façades, la cour et le cloître en étaient le centre. A la Révolution, le Couvent a été morcelé en plusieurs appartements privés.

JPEG - 54.3 ko
la Cour des Ursulines

Retour sur la place des Déportés par la rue Victor Hugo et la Grande Rue. Nous voici revenus à notre point de départ.