Accueil > Paysages > Tourisme et musées > Le Musée Courbet - Ornans (25)

Le Musée Courbet - Ornans (25)

dimanche 2 octobre 2011, par Karine

  • Tarif : 6 euros (mais il existe des tarifs préférentiels)
  • Gratuit le 1er dimanche du mois.
  • Possibilité de suivre une visite guidée avec un supplément.
JPEG - 110.9 ko
Portrait de Courbet par Leboeuf, vers 1860

Ses premiers maîtres et ses inspirateurs

Gustave Courbet prit ses premiers cours de dessin au Petit Séminaire, lieu même du musée. C’est Flajoulot qui prendra le relais du père Beau en 1837 à Besançon. Cet enseignant a été l’élève de David.

La bohème parisienne

Parmi ses fréquentations, on compte Charles Baudelaire, Proudhon, Champfleury ou encore Pierre Dupont. Ils se retrouvent à la brasserie Andler pour discuter art et politique.

Son projet

Tous ces petits tableaux ne font pas de réputation. C’est pourquoi il faut que l’an qui vient je fasse un grand tableau qui me fasse décidément connaître son mon vrai jour, car je veux tout ou rien. [...] J’entends la peinture en plus grand, je veux faire de la grande peinture [...] ce qui est sûr c’est qu’il faut qu’avant cinq ans j’aie un nom dans Paris.
Lettre à ses parents écrite à Paris et datée du 20 avril 1845.

Reniant l’idéal faux et conventionnel, en 1848, j’arborerai le drapeau du réalisme qui seul met l’art au service de l’homme.
Lettre au rédacteur en chef du Rappel, Paris, 15 avril 1871.

D’un point de vue technique, Courbet peint au couteau et avec des couleurs franches.

Ornans, les paysages, les modèles

JPEG - 157 ko
Fantaisies, par Honoré Daumier, vers 1855

Comme le disait Napoléon 1er « Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours. »

L’Après-dînée à Ornans constitue le 1er manifeste du réalisme en 1819. Cette toile représentant des Ornanais attablés en taille réelle fait scandale au salon de 1849 parce que jusque là, seuls les sujets mythologiques ou les princes pouvaient prétendre à ce genre de format. Les scènes d’intérieur, de surcroît chez des gens simples, étaient cantonnées au petit format.

En 1849, Courbet produira Un Enterrement à Ornans sur le modèle frise du Sacre de Napoléon de David (1805-1807). Non content de traiter un évènement des plus communs, il destructure la composition de façon à donner de l’importance à tous les personnages, contrairement à David qui met l’empereur au centre de son oeuvre et qui traite un évènement exceptionnel.

La politique

Si Courbet se tiendra relativement à l’écart des évènements de 1848, il participera en revanche activement à la Commune en 1871.

Emprisonné, après la répression de l’insurrection, il ne pourra peindre autre chose que des natures mortes. Accusé d’avoir fomenté la destruction de la colonne Vendôme, symbole de l’Empire, il s’exile en Suisse (où il trouvera d’autres sources d’inspiration) pour échapper aux créanciers.

Ses héritiers

JPEG - 166.6 ko
Château de Chillon, Courbet 1874

Ce sujet, d’inspiration romantique, fait partie d’une série étoffée destinée à « vendre ». L’argent servira d’ailleurs plus tard à payer ses dettes suite à sa condamnation à reconstruire le colonne Vendôme.

A partir de 1860, Courbet s’entoure de quelques peintres pour préparer ses oeuvres, comme les frères Cornu, Chérubino Pata, Marcel Ordinaire ou Alexandre Rapin. Ensemble, ils fondent une école comtoise de peinture essentiellement paysagiste.

Courbet et Clésinger (exposition temporaire)

L’exposition temporaire présentait des oeuvres du sculpteur Clésinger, proche de Courbet au point d’employer les mêmes modèles. Les ressemblances et les postures sont saisissantes de similitudes.

En conclusion :

Le Musée Courbet est un très beau bâtiment, le parcours traverse des salles agréables et bien conservées. Les explications sont claires, intéressantes et juste assez nombreuses pour ne pas être lassantes. A la sortie, un joli jardin abrite un petit café et une terrasse. La visite est renouvelée par un film de 4mn, des bandes sonores discrètes et des documents historiques aussi différents qu’intéressants. Tout a été soigneusement choisi, c’est un délice. Vulgarisation idéale pour les non initiés, quelques documents intéressants et quelques oeuvres complémentaires pour les autres.

Voir en ligne : Le Musée Courbet est en ligne.



info portfolio

Courbet, un homme libre