Accueil > Re.créations > Racontotes > Riolettes > rue de la glacière

rue de la glacière

lundi 11 mai 2009, par le riolu

Rue de la Glacière

Il y a bel age (longtemps), vivait sur le crêt (colline) des Hurlevents, Amédée le bien nommé, un maignin (réparateur) que l’on surnommait Dédé les bacchantes, à cause de ses terribles moustaches.

JPEG - 68.2 ko

Tous les gamins en avaient peur, car les parents racontaient à leurs enfants qui rougonnaient (rouspétaient), que s’ils n’étaient pas obéissants, le Dédé allait les emporter dans son immense cave pour les mettre dans de la glace. Nul n’osait imaginer ce qui pourrait arriver ensuite. Cela suffisait pour que les enfants n’aillent pas trôler (baguenauder) par là, et restent sages. La légende s’amplifiant, vous savez bien comme que (comment) sont les gens, à tout inventer et n’importe quoi, la Glacière garda ce nom si effrayant. Un jour, jour de malheur, deux ptiots (petits) bisontins qui n’avaient que peu d’instruction, la preuve ils ne savaient pas différencier un bot (crapaud) d’une botte, ni même un cro (corbeau) d’un cro (curé), c’est vous dire, cherchèrent le glacier en pensant que Dédé les bacchantes ne pouvait qu’être un marchand de glace. Ils trouvèrent le Dédé qui, comble de l’horreur, leur proposa de visiter sa célèbre, immense et redoutée cave. Une heure après on vit redescendre par le grapillot (chemin raide) les deux enfants en train de trusser (sucer) une glace qu’il leur avait offert.

Il existe de belles légendes auxquelles un malheureux concours de circonstance fait perdre toute crédibilité. Comment voulez vous que les parents aient quelque autorité sur leurs enfants maintenant ? C’est la pagaille.

Le riolu