Accueil > Paysages > La faune franc-comtoise > Les papillons du jour (7)

Les papillons du jour (7)

Famille des Satirinae

samedi 27 octobre 2007, par chesnoy

Cette famille regroupe des papillons, le plus souvent de taille moyenne (exception faite des grands Satirinées) de couleurs assez ternes dans les bruns jusqu’aux noirs. Ce qui n’empêche pas de trouver souvent des dessins et taches plus vifs, en particulier des ocelles sur l’aile antérieure.

Le Tircis (Pararge aegeria) :

Assez variable en couleurs, ce papillon de taille moyenne (vers 45 mm d’envergure) se rencontre dès le mois d’avril dans les forêts claires. Il se reconnait à ses tons bruns gouachés de jaune ou de blanc. Il possède une ocelle noire bordée de couleur claire à l’extrémité des ailes antérieures et plusieurs sur les ailes postérieures.

JPEG - 54 ko
Photo prise à Dammartin les Templiers

Elle montre bien l’aspect caractéristique du Tircis.

JPEG - 45.6 ko
Photo prise à Glamondans.

On remarque la belle ocelle noire à l’extrémité de l’aile antérieure.

JPEG - 19.9 ko
Photo prise à Bretigney

Prêt pour l’appontage !

Le Tristan (Aphantopus hyperantus) :

Ce papillon moyen (vers 40-45 mm d’envergure) est d’une robe très sombre et un peu terne chez le mâle et un peu plus claire chez la femelle. Le dessin des ocelles sur le dessous des ailes, ainsi que leur position, permet de le déterminer assez aisément.

JPEG - 73.2 ko
Photo prise à Dammartin les Templiers
JPEG - 84.1 ko
Photo prise à Dammartin les Templiers
JPEG - 74.2 ko
Photo prise à Dammartin les Templiers

Le Grand Nègre (Erebia aethiops) :

Ce papillon pouvant dépasser 50 mm d’envergure se distingue par une robe brun sombre gouachée de taches orangées dans lesquelles sont dessinées des ocelles noires. L’ocelle supérieure du dessus des ailes est percée de deux points blancs. Plutôt colinéen, il fréquente de préférence les clairières et les bois ouverts.

JPEG - 49.4 ko
Photo prise à Frasne

Une robe brun sombre égayée d’orange.

JPEG - 34.2 ko
Photo prise à Frasne.

Le dessous de l’aile postérieure n’est pas ocellé.

Le Demi Deuil (Melanargia malathea) :

D’une taille pouvant dépasser 50 mm, ce papillon se reconnait tout de suite à des couleurs noires et blanches et au dessin très géométrique sur les ailes. Le dessous présente en outre quelques ocelles.

JPEG - 80.3 ko
Photo prise à Baume
JPEG - 65.9 ko
Photo prise à Baume
JPEG - 67.8 ko
Photo prise à Baume

Le Silène (Brintesia circe) :

Ce papillon dont l’envergure peut dépasser les 70 mm ne passe pas inaperçu, malheureusement, il se raréfie dans notre région. Il se reconnaît à sa couleur noire barrée d’une bande blanche et sa petit ocelle noire dans la premier segment de la bande. En dessous des ailes postérieures, il possède une tache blanche caractéristique entre la bande et le corps.

JPEG - 65.5 ko
Photo prise à Silley.

Cette mauvaise photo a le mérite de montrer les ailes noires barrées de blanc.

JPEG - 45 ko
Photo prise à Silley.

Remarquez la petite tache blanche près du corps.

L’Amaryllis (Pyronia tithonius) :

Cette espèce dont l’envergure ne dépasse pas 40 mm se reconnaît facilement aux deux points blancs dans l’ocelle de l’aile supérieure et à la couleur orangée largement bordée de brun du dessus de ses ailes.

JPEG - 53.8 ko
Photo prise à Baume.

De couleur orangée bordée de brun avec une ocelle noire percée de 2 points blancs.

JPEG - 30.4 ko
Photo prise à Baume.

Le dessous des ailes postérieures n’est pas ocellé.

JPEG - 44.7 ko
Photo prise à Baume

cette photo montre distinctement le dessous du papillon

Le Myrtil (Maniola jurtina) :

Bien que plus grand que son prédécesseur puisqu’il peut atteindre 50 mm, il peut être confondu avec lui, surtout sa femelle qui possède aussi les deux points blancs alors que le mâle n’en a qu’un. La couleur orange se concentre sur les ailes antérieures.

JPEG - 29.3 ko
Photo prise à Baume.

Une ocelle avec un seul point et le dessous des ailes postérieures avec une tache grisâtre endentée.

JPEG - 53 ko
Photo prise à Voillans.

Pendant le temps des amours.

JPEG - 77.6 ko
Photo prise à Baume

Le Budleïa attire de nombreux papillons.

Le Procris (Coenonympha pamphilus) :

De taille modeste, atteignant tout juste 35 mm, ce papillon se distingue par l’orangé du dessus de ses ailes antérieures marquées par une ocelle noire contrastant avec le dessous des ailes postérieures plus terne et possédant une série de petites ocelles peu perceptibles.

JPEG - 58.7 ko
Photo prise à Silley

L’espèce est peu farouche mais montre rarement le dessus de ses ailes

JPEG - 55.1 ko
Photo prise à Silley

Une pose très photogénique !

JPEG - 21.7 ko
Photo prise à Silley.

Peu farouche ce petit papillon.

La Céphale (Coenonympha arcania)

Assez répandu en France sauf dans le Nord Ouest où il est très rare, ce papillon fréquente les clairières , les prairies buissonières car il aime se reposer sur les feuillages. Il vole de mai à août.

JPEG - 58.6 ko
Photo prise à Baume
JPEG - 54 ko
Photo prise à Baume

Voir en ligne : Le monde des insectes.