Accueil > Paysages > La faune franc-comtoise > Les papillons de nuit (3)

Les papillons de nuit (3)

Hepialidae, Sphingidae et Torticidae.

jeudi 8 novembre 2007, par chesnoy

Les papillons de nuit sont bien plus nombreux que ceux du jour. Rien que dans le dernier ouvrage sorti, les auteurs présentent plus de 1600 espèces repérées en France et , encore, n’ont ils pas traité de certaines familles ! Cette série d’articles n’a pour ambition que de vous présenter quelques espèces vivant en Franche-Comté. N’étant pas un lépidopèriste, elles m’ont été confirmées par des passionnés beaucoup plus instruits que moi. Leur détermination requiert de longues années d’expérience, des études sérieuses après capture (ce que je ne fais pas) et une somme de connaissances incommensurables. Ainsi, ces quelques photos ne sont montrées que pour le plaisir des yeux.

HEPIALIDAE :

Korscheltellus lupulinus (Louvette) :

Ce petit papillon apparait dès le mois de mais. Il possède une robe brune, une tignasse et une queue jaunes. Ses ailes sont rayées de blanc et tachées de noir.

JPEG - 34.5 ko

Trodia sylvana (Sylvaine) :

Ressemblant au précédent, ce petit papillon est plus tardif et ses taches sombres sont bordées de blanc. Le mâle est d’un brun grisâtre alors que la femelle est orangée.

JPEG - 39.6 ko
JPEG - 41.2 ko
JPEG - 38.6 ko

SPHINGIDAE :

Agrius convolvuli (Sphinx du Liseron)

Ce gros (10 cm d’envergure environ) sphinx vole dès le crépuscule. De teinte terne, il arbore de somptuseuses raies rouges sur le corps. La première photo de mauvaise qualité a été prise au flash et... au jugé.

JPEG - 45.7 ko
JPEG - 82.2 ko
JPEG - 54 ko

Mimas tilliae (Sphinx du tilleul) :

Répandue dans toute la France, cette espèce arbore des colorations variées, ils’agit ici de la forme brunnea. Notre spécimen a, en outre, connu un problème ; ce qui explique la dyssimétrie de l’ornementation de ses ailes. Il vole généralement de mai à juin mais peut se voir aussi d’août à septembre. C’est le cas de notre spécimen.

JPEG - 30.2 ko
JPEG - 79.1 ko

Hemaris fuciformis (Sphinx gazé) :

Ce petit papillon au vol rapide est capable de faire du surplace et, avec sa trompe démesurée, d’aspirer le nectar sans se poser. Ses ailes ont la particularité d’être en partie transparentes.

JPEG - 21 ko
JPEG - 42.6 ko
JPEG - 51 ko

Macroglossum stellatarum (Oiseau mouche) :

Très ressemblant au précédent dont il a, à peu près, la même taille, il est plus terne et ses ailes ne sont nulle part transparentes.

JPEG - 38.9 ko
JPEG - 24.7 ko
JPEG - 29 ko
JPEG - 34.2 ko
JPEG - 22.9 ko
JPEG - 43 ko

ZYGENIDAE :

Zygena loti (Zygène du plantain) :

Les Zygènes sont des papillons difficiles à classer, volant de jour comme de nuit, il n’est pas rare de les voir butiner en plein après-midi. Le nombre et la forme de leurs taches comme la couleur de leurs ailes postérieures permet de le différencier.

JPEG - 32.3 ko
JPEG - 36.5 ko

Voir en ligne : Le monde des insectes