S

samedi 22 janvier 2005, par Thier, Murie

Dans la même rubrique

  • SACHE : (n. f.) Sac.
  • SALITON (n. m.). V. SALOTTE.
  • SALOTTE. (n. f.) Tabouret utiliser pour traire les vaches.
  • SAMES : (n. f.) Grandes herbes filantes dans le cours de la Saône. Variante : Senne.
  • SANGLE : (n. f.) Sangle à fromage. « Individuellement ou par équipes, ils lèvent les sangles d’épicéa, ils ôtent l’écorce supérieure et prélèvent à l’aide d’un fer à sangler des bandes d’écorce blanche qu’ils sèchent et vendent aux fromagers ».
  • SANGLEUR : (n. m.) Fabricant de sangle à fromage. Variante : Sanglier.
  • SANTÉ (PORTER LA) : (loc.) Trinquer, boire à la santé de. « Ils ont porté la santé de Stéphane ».
  • SAPRÉ : (adj.) Sacré. Emploi familier, renforce le sens du substantif. « C’était une saprée coureuse de bals, celle-là ! »
  • SAUSSE : (n. m.) Saule.
  • SAUTEUSE : (n. f.) Danse. « La sauteuse était connue dans le Bas-pays de Lons-le-Saunier à Vesoul. C’est une danse vive et gaie qui tire son nom du saut que le danseur fait faire à sa danseuse en la projetant aussi haut qu’il peut ».
  • SAUVAGEON : (n. m.)
    1. Pousse sauvage.
    2. Enfant livré à lui-même, privé d’éducation.
  • SAUVER : (v. tr.) Mettre à l’abri de la pluie. « Les draps... si je les sauve entre deux averses, j’les finirai vite au-dessus de la chaudière ».
  • SAVOIR : (v. tr.) Connaître l’endroit où gîte un lièvre. « Il avait juré quand il saurait un lièvre de ne l’enseigner qu’à moi-même ».
  • SCHLAGUER : (v. tr.)
    1. Frapper. « J’vas t’schlaguer avec mon rain », je vais te battre avec ma baguette, en s’adressant à un chien (70).
    2. Terme technique utilisé à la cristallerie de la Rochère (70) « Schlaguer le verre (soufflé à la bouche), c’est rayer ou graver une pièce qui a été trop soufflée ». De l’allemand schlagen, xénisme dû à la proximité de l’Alsace.
  • SECHE, SEICHE : (n. f.) Gâteau très cassant, d’où son nom. C’est une spécialité de la région à base d’oeufs, de farine, de sucre et de crème.
  • SEILLE : (n. f.) Seau, en bois en général. Voir l’expression : « Il pleut à seille ».
  • SEILLOT : (n. m.) Petite seille. « A côté de la seille se trouve le seuillot de sapin blanc dans lequel la Marie trait sa vache ». Variantes : Soillot, Seuillot.
  • SEL (NE PAS MANGER UN SAC DE) : (loc.) Ne pas durer. « Il n’y mangera pas un sac de sel », il ne restera pas longtemps là. Variante : Ne pas manger une bosse de sel.
  • SERRER : (v. tr.) Ranger, mettre à un endroit précis. « Des noisettes subtilisées du sac où sa mère les avait serrées ».
  • SERVISANT : (adj.) Serviable. « Il était bien servisant et bien charitable ».
  • SEULEMENT : (adv.) S’il vous plaît, en toute simplicité. « Entrez seulement ».
  • SI TELLEMENT : (adv. superlatif) Tellement, si. « Il allait si tellement vite ».
  • SOLE : (n. f.) Partie du terroir dans le cadre de la pratique de l’assolement triennal. Terme archaïque encore utilisé en Franche-Comté. Synonyme : Pie.
  • SOMBRER : (v. tr.) Bêcher, faire un labourage léger.
  • SOMBRES : (n. f. pl.) Terres en jachères, spécialement dans l’expression « pie des sombres », qui est la partie destinée à rester en jachère un an sur trois.
  • SOMMIERE (n. f.) Large chemin dans les bois. « La grande sommière » (70)
  • SOUFFLER (v. tr.) Eteindre une lampe. « Y’a une lampe qui claire là à côté. Ils ont oublié de souffler leur lumière ». D’usage courant même pour l’électricité.
  • SOUPER (n. m.) Repas du soir, dîner.