R

, par  Murie, Thier

- RACOLER : (v. tr.) Attirer, embaucher. "Les usines qui ont racolé la jeunesse". Variante : Racâter (Montbéliard)

- RACONTOTE : (n. f.) Petite histoire.

- RACONTOUX : (n. m.) Conteur.

- RADINER : (v. intr.) Arriver rapidement.

- RAFUT : (n. m.) Tapage, agitation, chahut. "Quel rafut là-dedans !" Variantes : rafu, raffut.

- RAIDE COMME BALLE : (loc.) Sans détour ni précaution. Propos lâché aussi brutalement que peut l’être la trajectoire tendue d’une balle de fusil.

- RAIE : (n. f.)
1. Sillon de labour. "N’empiète pas sur ton voisin, mais ne laisse pas retourner ,labourer tes raies". Variante : Raie des sillons
2. Vallon. "Il évitait le franchissement des nombreux vallons, les raies comme on les appelle ici".

- RAIMETTE : (n. f.) Petit balai.

- RAIN : (n. m.)
1. Branche, baguette et, par extension, fagot. "Il posa le seillot qu’il était en train de recercler avec un rain de coudrier". Voir le dicton de la Saint Romain : "Pour la neige sur le rain / Si ce n’est pas le jour, c’est le lendemain". Du latin ramus".
2. Section de la maison. "La maison rurale a trois rains : logis, grange, écurie".

- RAINETTES : (n. f.) Voir Bruants.

- RAINTRI. V. REINTRI.

- RALLER : (v. intr.) Aller de nouveau. "Ils n’ont qu’à raller d’où ils sortent... S’il reva dans son pays d’origine".

- RAMASSE : (n. f.) Balai. "La ramasse et le torchon ne rapportent rien à la maison". Variante : Remesse.

- RAMASSER : (v. tr.) Collectionner.

- RAMIAULER : (v. intr.) Quémander, réclamer avec insistance, implorer importunément. "Pas la peine de ramiauler comme ça, tu n’auras pas d’autres bonbons".

- RAN : (n. f.) Dépendance agricole. "L’appentis où logent un ou deux cochons s’appelle la ran de cochon".

- RANDOUILLER (v. intr.)
1. Cuire à petit feu, mijoter. Syn. Goumer.
2. Couver (une maladie). "Tu devrais ôter ce pansement, maintenant : ça va tout randouiller là-dessous.

- RAPATRIER (SE) : (v. pron.) Rentrer à la maison.

- RAPIDE : (adj.) Dégourdi. Utilisé aussi par antiphrase.

- RAPONDRE : (v. tr.) Recoudre, faire une reprise à un tissu, un vêtement. "Tu l’as bien déchiré, ce pantalon : si je vais en avoir des maux, pour le rapondre !"

- RAPONSE : (n. f.) Reprise d’une déchirure, couture.

- RAPPE : (n. f.) Epis de maïs. "Les rappes sont destinées à nourrir le cochon". Variante : Rappes de Turquie.

- RASSE : (n. f.)
1. Grand panier de la forme d’un van, mais plus petit, de la contenance de cent litres.
2. Scierie. (Montbéliard et Haut-Doubs) Variante : Rassotte.

- RASSOLIDER : (v. tr.) Consolider.

- RASURE : (n. f.) Croûte grillée. "Il faut que les gaudes se couvrent d’une peau qui ne soit pas mince, et qu’elles fassent de la rasure autour de la marmite : la rasure, il n’y a rien de meilleur." Du verbe raser, râcler.

- RAT DE CAVE : (n. m.) Agent des contributions indirectes.

- RATASSER : (v. tr.)
_1. Gratter, chercher.
_2. Bricoler, faire du travail peu utile, se disperser. "Ce n’est en ratassant comme ça que tu feras avancer l’ouvrage".

- RATIBOISER : (v. tr.) Tondre à ras. Emploi figuré fréquent.

- RATTE : (n. f.) Souris.

- RATTÉE : (p. p. adj.) Dévastée par les rats et les souris. "Les gerbes sont toutes rattées".

- RATTENDRE (v ; intr.) Être à nouveau enceinte. Souvent employé absolument. "Et la Pierrette, la dernière de chez Jeanningros, tu as vu son ventre ? ma main à couper qu’elle rattend, c’te vouerie !"

- RATTER : (v. intr.) Attraper les rats ou souris (en parlant d’un chat).

- RATTROUPER : (v. tr.)
1. Ramasser (avec un nom de chose) "Il a rattroupé toutes ses affaires".
2. Rassembler, réunir. "Les bestiaux qui se rattroupent sur le champ de foire".

- RAVOIR : (v. tr.) Remettre en état. "Cette casserole est brûlée ; impossible de la ravoir".

- RAVOIR (SE) : v. pron. Retrouver son souffle.

- REBIQUER : (v. intr.) Se mettre en épis (en parlant de cheveux rebelles). Le terme, dérivé de bique, a longtemps fait partie du français régional franc-comtois. De dialectal qu’il était, il est devenu tardivement d’usage courant en français commun au XXème siècle".

- REBOUCHER SES PAS : (loc.) Effacer ses traces.

- RECHANGER (SE) : (v. pron.) Se changer. "Il s’est r’changé une nouvelle fois".

- RÉCLAIRCIR (SE) : (v. pron.) S’éclaircir. "Quand il faisait des grosses averses, la fontaine troublait, ça coulait jaune pendant quelques jours, après ça se réclaircissait".

- RECONDUIRE : (v. tr.) Rapporter (avec un nom de chose) "Ce serait bien un ouvrier chez un meunier, pour chercher les grains et reconduire la farine".

- RECROIRE (SE) (v. pron.) Être prétentieux, avoir une haute idée de soi-même. "Eh bien, on peut dire qu’il se recroit celui-là !"

- RÉDUIRE SA TABLE : (loc.) Débarrasser, désservir. "J’vais réduire ma table".

- REDUIT (être) : (loc.) Etre ereinté de fatigue (Montbéliard).

- REFAIRE : (v. intr.) Etre dans la phase ascendante en parlant de la lune. "Je me demande s’il ne va pas pleuvoir : la lune refait".

- REGRIGNÉ : (adj.) Ridé, ratatiné. "Il avait la mine raintrie et resserée, la peau regrignée des pommes qui tombent des arbres avant de pouvoir se manger". Synonymes : Reintri, raintri.

- REINTRI : (adj.) Ridé. "Cette pomme est toute reintrie". Du latin restringere. Variante : Raintri, Rintri. Synonyme : Regrigné.

- REGUERIR : (v. intr.) Guérir. "D’ici quelques jours tu seras reguéri".

- RELAVER : (v. tr.) Laver. Voir Patte à relaver.

- RELAVOIR : (n. m.) Evier.

- RELAVURE : (n. f.) Eau de vaisselle.

- REMBALLER, REMBARRER : (v. tr.) Repousser quelqu’un. "se faire remballer".

- REMBURER : (v. tr.) Ajouter du liquide pour remplir un tonneau, une bonbonne.

- RENARD : (n. m.) Vomissure. "Il a lâché un grand renard".

- RENFERMER : (v. tr.) Enfermer, ranger. "Un coffre pour renfermer livres et papiers".

- RENONCER : (v. tr.)
1. Abandonner. "La poule a renonçé ses oeufs".
2. Prononcer. "Il n’a pas renoncé un mot".

- RENVERSER : (v. intr.) Déborder. "La fontaine était tellement pleine qu’elle renversait".

- REPIQUER : (v. intr.) Se resservir d’un plat.

- REPORTER : (v. tr.) Ramener. "Ils me reportèrent auprès de mes parents".

- REPROCHER : Être peu digeste. "Les radis, c’est comme les concombres, j’aime encore bien , mais ça me reproche jusqu’à point d’heure".

- REQUILLER : (v. tr.) Renvoyer la boule et remettre les quilles en place.

- REQUINQUÉ : (adj.) Réconforté. "Ce petit vin m’a requinqué !".

- RÉSILLER : (v. intr.) Mordre, grignoter comme une souris. Variante : Reusiller (Montbéliard).

- RESSUYER : (v. tr.) Sécher. "La terre est ressuyée, on va pouvoir labourer".

- RESTER : (v. intr.)
1. Habiter, demeurer. "Où est-ce qu’il reste ?".
2. Durer. "T’as vu ce temps ! C’est parti pour rester".

- RESUCÉE : (n. f.) Nouvelle consommation. "Je reprendrais bien une petite resucée de cette prune".

- RETIRER : (v. intr.) Ressembler. "Il retire du côté de son père". Variante : Tirer.

- RETREUMEUCHER : (v. intr.) Sursauter.

- REUSSIR : (v. intr.) Etre bien inspiré de faire quelque chose. "Il faut dire que pour le temps, on a bien réussi !"

- REVANCHER : (v. pron.) Se venger. "Les ouailles se revanchent parfois".

- RÉVEILLOTTE : (n. f.) Repas du matin.

- REVENIR A DIRE : (loc.) Dire sans cesse ou souvent. "Il revenait toujours à dire : ça veut bien s’arranger". "Ca revient toujours à dire la même chose".

- REVOIR (A NOUS) : (loc.) Au revoir.

- REVOYER : (v. intr.) Chercher en fouillant de ci, de là.

- RIEN : (adv.) Pas du tout. "J’ai rien dormi de la nuit".

- RIEN QUE (PAS) : (loc.) Expression compliquée équivalent à une affirmation. "J’en ai pas rien que vu un, j’en ai vu plusieurs".

- RINCER : (v. tr.) Mouiller (sous une pluie violente). "On s’est fait rincer".

- RINTRI. V. REINTRI.

- RIOLE : (n. f.) Histoire amusante, plaisanterie. "Qu’est-ce que vous racontez comme rioles ?" (70) Variante : Ryole.

- RIOLE (FAIRE LA) : (loc.) Faire la bringue. variante : Rioule.

- ROGNER : (v. tr.) Tailler la vigne en été.

- ROULÉE : (n. f.) Récolte des oeufs de Pâques par les enfants.

- ROULIER : (n. m.) Charretier, transporteur. Synonyme : Grandvallier.

- ROULIERE : (n. f.) Blouse bleue des rouliers.

- ROUSSILLER : (v. tr.) Ronger, grignoter. On roussille une carcasse de poulet.

- ROUSSOTTE : (n. f.) Chanterelle ou girolle. Synonymes : Jaunirelle, Jaunotte, Jauterelle.

- ROUSTI : (adj.) Brûlé.