O

, par  Thier

- LANCER L’OEUF : (loc.) Coutume pratiquée lors d’un mariage. "Ne laisse pas ta femme porter la culotte ; d’ailleurs tu as lancé l’oeuf par-dessus le toit, malgré que les garçons d’honneur aient essayé de retenir ton bras".

- OICHE : (n. f.) Chenevière, endroit où l’on cutive le chanvre (montbéliard). Diminutif : Ouechotte.

- OLIVOTTE : (n. f.) Raisin dont les grains sont en forme d’olives.

- ORDON : (n. m.) Partie à exploiter. "Le bûcheron divise en sections la surface à exploiter ; ce sont les ordons, et chacun coupe son ordon". "Le vigneron bêche entre deux rangées de ceps, c’est son ordon ; il commence par l’endroit le plus bas du côteau et monte son ordon. Du latin ordo, rangée.

- OREILLARD : (n. m.) Lièvre.

- Oïwah ! : (Interj.) Exclamation de dépit très couramment utilisée (orthographe incertaine).

- OUILLOTTE : (n. f.) Petite oie. La foire à l’ouillotte a lieu chaque année au mois d’août en Haute-Saône, à Amance. Du latin classique auca et de l’ancien français oue, oie. Variante : Oyotte.

- OURSER : (v. tr.) Poursuivre (un gibier).

- OUVRIR : (v. tr.) Ouvrir la porte de. "Elle m’avait ouvert les lapins. Je rentre les lapins, elle m’avait ouvert les poules".