Accueil > Re.créations > Chansons > La Chanson de la cancoillotte (Jean JAVEY)

La Chanson de la cancoillotte (Jean JAVEY)

samedi 29 janvier 2005

Premier couplet

Quel est dans notre pays
Le mets le plus favori
Qui rallie tous les suffrages
Parmi les meilleurs fromages
Chaque province se pique
Du pays spécialité.
Qu’a-t-on donc en Franche-Comté ?

REFRAIN

C’est la Can, la Cancoillotte
Le mets de notre pays
Son odeur vous ravigote
Son aspect ragaillardit
Ca vous colle les quenottes
Chaque Comtois vous dira
Rien au monde ne décollera
La Cancoillotte !

Deuxième couplet

Chaque femme du canton
Vous dira que le metton
Servant a sa confection
Doit pourrir sous l’édredon
Et quand l’homme revient des champs
De fatigue et trébuchant
A cent mètre de la porte
Que sent-il qui réconforte ?

Troisième couplet

Nous prenons un bon croûton
Frotté a l’ail que nous beurrons
Et dessus avec onction
Qu’est-ce donc que nous étendons
Et lorsqu’on est bien repu
Les mouches ne vous gênant pu
Sous votr’haleine elles tombent
D’ou provient cette hécatombe

Quatrième couplet

L’syndicat d’initiative
Vante la beauté de nos rives
De nos sites et coins plaisants
Qu’oublie-t-il de plus tentant ?
Et lorsqu’on veut consoler
Un Comtois trop exilé
Le voyage peut être long
Dans une boite qu’expédie-t-on ?


Chanson Comtoise créée dans « chouffot »le 08 octobre 1927 à Vesoul.
Paroles et musique de Jean JAVEY.

Notice historique :

Dans quelles circonstances a été créée la chanson de la cancoillotte de Jean JAVEY en 1927 et qui est Jean Javey ?

La réponse est dans le livre de Robert BICHET « La cancoillotte », pages 135 - 137, Edition Jacques et Demontrond :

« Jean Javey était né à Vesoul le 23 décembre 1900. Il travailla d’abord au bureau d’études des services municipaux de la ville comme dessinateur et conducteur des travaux ; agréé en 1942 par l’ordre des architectes, il exerça jusqu’à sa mort survenue le 7 avril 1957, la profession d’architecte. Il était un artiste né. Dès l’âge de 23 ans, après son service militaire, il débute au théâtre et participe à toutes les manifestations des sociétés artistiques de Vesoul : « La chorale » et la « Cigale Vésulienne ». La presse, après chaque représentation loue son talent. Ecoutez par exemple cet éloge : « Jean Javey possède des qualités rencontrées rarement chez l’amateur, il est bien en scène et tient son public sous le charme ».

Jean Javey est l’auteur des paroles et de la musique de ce qu’on peut considérer comme un hymne à la cancoillotte. Cette chanson a été créée à la salle des fêtes de Vesoul, le 8 octobre 1927. En ce temps-là, les « Revues » locales étaient à la mode ; la chanson de Jean Javey était le clou de l’une d’entre elles : CHOUFFOT, drame en 3 actes de M. TORRENTE.

Chouffot, à la fin du siècle dernier, était une sorte de Mandrin local, chef d’une bande de détrousseurs de fermes qui commettait ses vols avec une audace et une adresse extrêmes. Le Chouffot de la revue, de surcroît, plaisait aux femmes.

Le public aimait cela et la presse locale et régionale ne ménageait pas les éloges aux auteurs et aux acteurs. La chanson sur la cancoillotte eut un grand succès. Voici ce que la presse en disait le lendemain : « La musique de la chanson sur « La cancoillotte » est pimpante, gaie, d’une saveur montmartoise, et certainement l’une des meilleures de la partition ».

Transmis par Les Alwati


P.-S.

Retrouvez également la partition de la Chanson de la cancoillotte :
(avec un grand merci à Rémy Bouele)

PDF - 29.9 ko
La partition de la Chanson de la cancoillotte