Accueil > Re.créations > Chansons > Raivise t’en

Raivise t’en

Sur l’air de « T’en souviens-tu »

dimanche 30 janvier 2005

Premier couplet

Raivise t’en o ! mai bouene Climaine
Etant peteuts qu’on ollaie sains sobots
Dains lou grand bôe pou raimaissie lai faine
Dô les bressons pou faire des tchotots
Luvée léé dou nô z’aillyint ai l’écôle
Dains ce temps lai et n’iaiviae qu’yn régent
De nô diaichott’ c’étaie toi lai pu fôle )
Y t’aimô dje mai mie raivise t’en ) BIS

Deuxième couplet

Ae l’atchifô quand fieurit lai neusille
Yïn d’joi, di temps qu’y étô ton poulot
Vée lou mélyïn, ousque l’âve trebille
Y te voi totje, t’aivaie mis ton doubiot
Y te disô, vôte être mai mie
T’es lai pu bel’, et peu y t’aime tant
Te n’ai ren dit, main tai djoue s’â roidgie )
Y te piaisô, mai mie, raivise t’en ) BIS

Troisième couplet

Raivise t’en, quand pou servi lai France
Pou mes sept ans y sô paitchi sudaie
Que te m’ai dit : Vais ! te pô aivoi fiance
Y t’aime trou, pou djomais te rebiaie
Nium ne m’airait pou fonn’ que toi Djean Pire
Et se te mue aimi, âe rédgiment
Y m’en virai âchi à cemetire )
T’ai byïn pueraie, mai mie, raivise t’en ) BIS

Quatrième couplet

Sept ans ! çâ long, quand an sondge à velaidge
Sept ans ! çâ trou, quand an s’en vait byïn louin
Mains te m’aimô, çoulai m’beillaie couraidge
Y viô r’veni, di pays di Bédouin
Abd-el-Kader ai copaie byïn déé tèètes
Y’ai défendu mon pays tout lou temps
Te m’écrivô, c’étaie mes djois de féétes )
Te m’aittendô, mai mie, raivise t’en ) BIS

Cinquième couplet

Raivise t’en, de ce djoi, qu’â môtie
No z’an dit : Voui ! pou notre vie durant
D’â ce djoi lai, te feu tôdje mai mie
Byïntô nô z’eunes, notre premie effant
Nô z’étyint pôres, byïn du étaie l’ôvraidge
Main quand an s’aim’ on ait déé bons moments
Coubyin de fois, que te m’ai dit couraidge )
T’aivô di mâ, mai mie, raivise t’en ) BIS

Sixième couplet

D’â lai nô z’an mairiaie not’ Cotrinotte
Et les Prussiens ant raivaidgie l’pays,
Nôtre Frido â mô ai Gravelotte
Pou l’révendgie mée brais sant trou rintris
Et nô z’an pris l’Ailsaice et lai Lôraine
Main ! d’Cotrinotte, lou boueb, ai je vyïngt ans
Fâ qu’des nations lai France feu lai raïne )
Frido â mô, fonne ! Raivise t’en. ) BIS

(A M. Viette, député de Montbéliard chantée à la réunion du 11 Juillet 1891 par M. Jordy, paroles de P. Resener)