Accueil > Re.créations > Chansons > Les Galants de Tchièvremont

Les Galants de Tchièvremont

mercredi 24 juin 2009, par Pivoine

Les Galants de Tchièvremont

Refrain

Qu’il est peu, peu

Le montantieu

Vive les A.ZA.ZA

Vive les A,djo, lats}

Et qu’ils en ont tant tué

Des pépé des Petignat

Vive les Ajoulot

Vive les Ajoulot

JPEG - 148 ko

Premier couplet

Là les galants de Tchièvrement (bis).

Que sont paitchis pour lai Nation (bis).

Qui s’en vint dain lais gdière

Sans dire aidue ai yô maîtresse

Ce sont les galants de Chèvremont

Qui partiront pour la guerre

Sans dire adieu à leur maîtresse

Deuxième couplet

Quin qu’ais feu loin de son pays (bis)

Lou pu djeune s’en repentit ( bis)

Et s’en revint drait tchie sai tante

Là où s’est belle z’y fréquente

Lorsqu’il fut loin de son pays

Le plus jeune s’en repentit

Il s’en retourna chez sa tante

Où demeurait son amante

Troisième couplet

Ah bin le bindjoie, mais tinte ali (bis)

Mais mien ât-elle pe ci (bis)

Elle a là ha dedin sais tchimbre

Ou elle pucre et qui s’y lamente

Je vous salue, ma tante Alice

Ma mie n’est-elle pas ici

Elle est en haut dans sa chambre

Où elle pleure et se lamente

Quatrième couplet

Lou bé galant montai en ha (bis)

Lais belle tirai ses ridias (bis)

Retierie-vos y vos en prie

De vos mon tieur ne pu d’envie

Le jeune galant monte en haut

La belle se cache derrière son rideau

Retirez-vous je vous prie

De vous mon cœur n’a plus envie

Cinquième couplet

Mais mie faites me z’in boutiet (bis)

Que feut de roses et de midiet (bis)

Qu’et feutch’ loyie d’un riban d’jâne

Y ais fait l’amour ç’â pour in âtre

Ma mie faites-moi cadeau d’un bouquet

Qui soit attaché avec un ruban jaune

Car j’ai fait l’amour pour une autre

Sixième couplet

Mais mie baillie me z’in moëtchu (bis)

Baillie me lou pu bé moëtchu

Faites lou long, faites lou lairdge

Cot pou bin essuie mon visaidge

Belle donnez-moi un mouchoir

Qu’il soit bien long et bien large

Pour essuyer les larmes qui

Inondent son visage.

Septième couplet

Ollais vos en y vous lou dis (bis)

Mais mie y vos aitpoutche ci

In bé riban de demoiselle

Demeure ci li dit lai belle


P.-S.

Cette balade populaire date de 1778 et inspira les statues du village de Chèvremont