Accueil > Héritages > Légendes > Les pierres à légendes et autres mégalithes remarquables (Doubs & T.de Belfort)

Les pierres à légendes et autres mégalithes remarquables (Doubs & T.de Belfort)

mercredi 26 novembre 2008, par Eustache, dondon

Les pierres à légendes sont nombreuses en Franche-Comté. Elles ont, par leurs particularités (forme évocatrice, position, taille impressionnante...) aiguisé les curiosités, suscité les interrogations, les peurs et vénérations...

Ces pierres ont été façonnées par l’érosion, déplacées par les glaciers, éboulées d’une falaise. Par l’action de l’homme elles ont quelquefois été déplacées, érigées, assemblées ou gravées ; mais malheureusement aussi enfouies, brisées, ou pulvérisées...

Les Pierres qui virent : « lai piirre que vire »

En général, ce sont de gros blocs éboulés d’une falaise il y a quelques dizaines de milliers d’années, ou des blocs erratiques déposés par les glaciers lors de leur recul...
La plupart tourneraient sur eux même, tous les cent ans (oui mais quand était-ce-donc la dernière fois...?) à la minuit de Noël...
A cette occasion, il est alors possible d’aller chercher un trésor caché dessous...

  • Cléron
    La Pierre qui Tourne, située sur la route du Pater, au bord de la Loue, elle fait un tour complet sur elle-même au coup de minuit, à Noël.
JPEG - 117.8 ko
Cléron : la pierre qui Tourne
  • Fleurey
    La Pierre qui Vire : Un trésor serait gardé par une vouivre...
    Quand la pierre tourne, la bête s’éloigne et devient inoffensive durant ce laps de temps...
    Il est alors facile de s’emparer du trésor... mais encore faut-il être là !!!
  • On dit aussi que lorsqu’un seigneur se rendait du château de la Roche au château de Châtillon, il était accompagné jusqu’à la Pierre qui Vire par les gardes du château de la Roche qui étaient alors relayés par les gardes du château de Châtillon.
JPEG - 107.9 ko
Fleurey : la Pierre qui Vire
  • Les Grangettes
    la Pierre qui Tourne
JPEG - 114.1 ko
Les Grangettes : La pierre qui tourne
  • Blussangeaux
    La Pierre qui Tourne est située le long du chemin qui longe le Doubs, au nord de la commune sous la côte du Châtelot (peu après le pont SNCF)
JPEG - 153.5 ko
Blussangeaux : la pierre qui tourne

Par Dieu, le Diable et tous les Saints

  • St-Dizier l’Evêque
    Les pas du Diable : Au Ve siècle, St-Dizier, de passage, convertissait les habitants du lieu. Le Diable en colère voulant le stopper, se précipite sur lui... mais ses sabots brûlants s’enfoncèrent dans la roche, le gardant prisonnier le temps que le Saint s’éloigne. Quatre empreintes profondes en sont le témoignage...
    Les quatre autres empreintes superficielles sont attribuées à St-Dizier.
JPEG - 84.4 ko
St-Dizier l’Evêque : les Pas du Diable
  • Crouzet-Migette
    Le pont et les rochers du Diable
  • Foucherans
    La Pierre de st-Maximin Au lieu-dit l’Ange-Gardien, les abords de ce dolmen, qui aurait d’abord été un lieu de culte celtique, auraient servi de retraite érémitique à St-Maximin, évêque de Vesontio (Besançon) à la fin du IIIe siècle.
JPEG - 181.3 ko
Foucherans : Pierre de st-Maximin
  • entre Gilley et la Chaux
    Dieu aurait créé le Sauget le huitième jour...
    On montre encore le rocher au cœur duquel Dieu tailla son « chef-d’oeuvre » et peut-être aussi la pâquerette d’où naquit la première Saugette.
  • Les Fourgs
    La Pierre au Prêtre : la tradition orale rapporte que pendant la révolution, les prêtres réfractaires y venaient célébrer l’eucharistie.
JPEG - 153.1 ko
Les Fourgs : La Pierre au Prêtre
  • Les Plains & Grands Essarts
    Les pas de St-André

Les géants et Gargantua

  • Consolation-Maisonnettes
    Le Géant (et cyclope) Dessoubre endormi dans sa caverne, fut emprisonné pour toujours, par un lourd rocher que l’on fit tomber devant sa porte du haut de la falaise.
    Il essaye encore aujourd’hui de pousser ce rocher pour sortir : il fait tant d’efforts qu’il transpire abondamment, et c’est cette sueur qui forme la source du Dessoubre...
JPEG - 127.3 ko
Consolation-Maisonnettes : la Source du Dessoubre
  • Hyèvre-Paroisse
    Le Fauteuil de Gargantua se trouve à la sortie du village en direction de Baume-Les-Dames. Gargantua s’y assied pour boire dans le Doubs. En écartant le rocher pour mieux atteindre l’eau, il a laissé ses empreintes de doigts dans la pierre.
  • Saint-Gorgon
    Il s’installe sur le Rocher de Hautepierre et il vise avec des pierres le rocher du Moine Blanc qu’il aurait percé avec ses doigts.
    (St-Gorgon est la christianisation de Gargantua)

Les statufiés

  • Cléron

Toum-Tâtre (ou Rocher du Moine) : dans la reculée de Norvaux
La légende dit qu’un esprit s’était chargé de transporter un énorme monolithe d’un côté de la vallée à l’autre. Fatigué sous la charge, il ne put escalader le rebord de la falaise et tomba, emprisonné sous le pierre.

  • Mouthier Hautepierre
    le Rocher du Moine : Selon la légende, Dieu foudroya et pétrifia un malandrin qui, pour commettre ses forfaits avait revêtu le froc...
  • Pontarlier
    Les Dames d’Entreportes : Loïse, Berthe et Hermance de Joux, séduisaient, puis délaissaient leurs soupirants.
    Difficiles à marier, leur père décida d’offrir leur mains aux trois vainqueurs d’un tournoi qu’il organiserait... Ce ne furent pas des princes charmants qui l’emportèrent, mais trois chevaliers brutaux et laids...
    C’est pour échapper à ces terribles mésalliances, que les trois sœurs s’enfuirent du château de Joux. Elles furent rattrapées au défilé des Entreportes, et quand les trois vainqueurs voulurent les prendre dans leurs bras, elles se changèrent en pierre...
JPEG - 92.2 ko
Pontarlier : les Dames d’Entreportes

Les Sarrasins

  • Vandoncourt
    Le Pont Sarrasin (arche naturelle) : La légende dit qu’une jeune fille du village fuyant les Sarrasins, allait se jeter du haut de la falaise...
    Un pont de pierre apparut sous ses pieds, et ses poursuivants furent précipités dans le vide.
JPEG - 186.2 ko
Vandoncourt : Pont Sarrazin

Ensembles mégalithiques à vocation cultuelle

  • Foucherans
    La Pierre de st-Maximin ce petit dolmen aurait été un lieu de culte celtique.
JPEG - 181.3 ko
Foucherans : Pierre de st-Maximin
  • Hérimoncourt
    le Cromlech des Fourneaux est ensemble de pierres levées disposées en cercle autour d’une table de pierre.
JPEG - 202.2 ko
Hérimoncourt : cromlech des Fourneaux
  • Les Grangettes
    la Pierre qui Tourne aurait été une table d’autel celtique
JPEG - 114.1 ko
Les Grangettes : La pierre qui tourne
  • Morteau
    la Table du Roi : la légende dit que les druides se réunissaient autour de ce bloc monolithique pour y célébrer leur culte et y pratiquaient des sacrifices d’animaux et peut-être même humains…
JPEG - 165.3 ko
Morteau : la Table du Roi
  • Santoche
    le Dolmen du bois de la Châtre. Les croyances populaires affirmaient que ce dolmen était un autel sur lequel on pratiquait des sacrifices humains. Au XVIIe siècle, il était appelé « la pierre aux mariages ».
JPEG - 189.3 ko
Santoche : le Dolmen

Les pierres gravées

  • Chapelle des Bois
    la Cache à la Fessette
JPEG - 118 ko
Chapelle des Bois
  • La Bosse
    La Roche aux Croix : Dans le bois de Malcombe, une centaine de petites croix sont gravées sur un gros bloc de rocher.
JPEG - 83.8 ko
La Bosse : la Roche aux Croix
  • Les Fourgs
    La Pierre aux Pestiférés
JPEG - 131.3 ko
Les Fourgs : la Pierre aux Pestiférés
  • Montécheroux
    La Corne du Cerf
  • Vescemont
    La Pierre Écrite

Arches Naturelles

  • Larnod
    La grotte Martelin : grande arche de gélifraction.
JPEG - 186.1 ko
Larnod : grotte Martelin
  • Liebvillers
    La Grotte du Bisontin : On raconte qu’elle servait de cache à un contrebandier, « Bisontin ».
JPEG - 152.7 ko
Liebvillers : Grotte du Bisontin, ou des Baumes Berceau
  • Montécheroux
    Le long de la falaise, dans le prolongement de l’arche de Liebvillers, se trouve une seconde arche, plus modeste.
JPEG - 153.5 ko
Montécheroux : arche de La Forêt
  • Vandoncourt
    Le Pont Sarrasin
JPEG - 186.2 ko
Vandoncourt : Pont Sarrazin

Autres curiosités géologiques

  • Badevel
    Le Creux de Malfosse : Cet entonnoir de 10 mètres de diamètre par 5 de profondeur, est généralement à sec. A l’occasion de fortes pluies, il se remplit brusquement d’eau et inonde les pâtures environnantes avant de se jeter dans la Feschotte, à un kilomètre de là.
    (Son réseau souterrain communiquerait avec le « Creux Genat », en Suisse voisine)
JPEG - 169.2 ko
Badevel : le Creux de Malfosse
  • Éternoz
    Les Chandeliers : sur le rebord du plateau qui domine le Lison, une série de ces colonnes de pierre témoigne du travail de l’érosion.
JPEG - 165.9 ko
Eternoz : les Chandeliers
JPEG - 170.4 ko
Éternoz : les Chandeliers
  • Les Fourgs
    La Pierre au Prêtre : belle table de lapiaz isolée.
JPEG - 153.1 ko
Les Fourgs : La Pierre au Prêtre
  • Ornans
    Les Blocs erratiques de St-Roch ( env. 140 t chacun) ont été déposés par les glaciers de l’ère quaternaire.
JPEG - 156.8 ko
Ornans : Blocs erratiques de St-Roch

(Pierres à légendes de Haute-Saône)
(Pierres à légendes du Jura)


P.-S.

Merci à tous les contributeurs...

Vous pouvez vous aussi apporter votre contribution (apport ou complément de renseignements ou de photos personnelles) par mail ou sur le forum.... merci d’avance !