Accueil > Re.créations > Artistes comtois > Philippe Kayser (Peqa), artiste peintre

Philippe Kayser (Peqa), artiste peintre

vendredi 14 septembre 2007, par Mitch

La peinture, une passion de toujours

Né en 1942 à Besançon, Philippe Kayser baigne très tôt et tout naturellement dans les arts, notamment grâce à son père (critique littéraire, poète, sensible à la peinture) et se consacre rapidement au dessin et à la peinture : il crée ses premières oeuvres dès l’âge de 14 ans.

Il s’installe en 1967 à La Ferté sous Jouarre, dans la vallée de la Marne, tout près du Petit Morin ; ce fut un haut lieu de la peinture française pendant tout le 19e siècle, et c’est encore aujourd’hui un lieu de prédilection pour les artistes.
Il séjourne fréquemment dans le pays de Grasse, dont les couleurs, la mer et la beauté des vieilles pierres l’inspireront grandement.

Après avoir laissé ses pinceaux de côté pendant plusieurs années pour des raisons professionnelles, il les a repris de plus belle depuis 2000.

Peindre la Vie

« Un tableau est une émotion, une lumière, un moment particulier… La Création et la Nature, la Vie, l’Etre humain… sont des sources inépuisables d’émotions et il suffit d’ouvrir les yeux pour être débordé de sujets méritant une peinture et bien davantage. »

Philippe Kayser peint donc des paysages, des vieilles pierres, des ports, des natures mortes, des nus (« car le corps humain est l’une des merveilles les plus parfaitement réussies de la Création, dans ses formes, ses proportions, ses expressions et ses mouvements »)...

JPEG - 52.5 ko
Autoportrait au feuillage doré (détail)

« L’idée était de rendre le regard et les rides. »
Huile.

JPEG - 88 ko
Christophe ou la partie de musique

« Christophe est mon fils, excellent flûtiste.La petite fille est Laurence, ma fille cadette, pianiste et chanteuse (coloratur). »
Lavis réhaussé d’aquarelle et de blanc de Chine.

JPEG - 130.8 ko
Mamie Manon

« Mon épouse avec notre petite fille à sa naissance »
Mars 2003
Huile aquarellée

Ses expositions

Avec le groupe d’amitiés artistiques qu’il avait fondé (Les Yeux Fertiles) à La Ferté sous Jouarre, Philippe Kayser a réalisé deux grandes expositions :

  • l’une en 1978 sur le 19e siècle (Les peintres aux champs, 150 toiles exposées, dont quelques découvertes),
  • l’autre en 1979 sur les peintres de la Marne autour d’André Planson (La Ferté sous Jouarre était sa ville natale).
    Un très gros travail muséographique et technique est réalisé pour ces deux expositions.

Philippe Kayser expose chaque année à Besançon, en région parisienne et à l’atelier. Ses œuvres (qu’il signe « Pega ») figurent dans des collections privées en Franche Comté, en Bretagne, en Ile de France, en Hollande.

JPEG - 58.2 ko
Expo à l’atelier

« Petite vue de mon atelier avec 2 ou 3 trucs que j’aime bien : copie d’un Rembrandt (Hendricjk se baignant dans la rivière... superbe de douceur et d’affection). La dame à l’ombrelle (Monet), copie faite pour ma fille. Deux petits nus gentillets... et quelques peintures de la Ferté... »

Encore de nombreux projets

Outre une exposition à son atelier en préparation pour la fin de l’anne, Philippe Kayser consacre aussi beaucoup de temps à l’écriture.

Il avait notamment créé les « lettres du peintre Peqa » (abandonnés depuis) qui étaient très appréciées : la dernière a été diffusée sur les 5 continents !
PDF - 140 ko
La Lettre de Peqa (mars 2003)
PDF - 1015.8 ko
La Lettre de Peqa (avril 2003)

Il a aussi le projet de faire un petit livre, simple, clair, illustré... en initiation à la peinture à l’huile.
Philippe Kayser cherche d’ailleurs un ou deux partenaires pour mener ce bébé à terme. Il est nécessaire d’être bon praticien et avoir le sens du concret et de l’illustration. Une grande partie est déjà rédigée. Avis aux amateurs !

Enfin, l’idée de décorer une chapelle reste vivace.


P.-S.

Pour contacter Peqa, n’hésitez pas à lui écrire