Accueil > Re.créations > Racontotes > Poèmes > Sous le ciel franc-comtois

Sous le ciel franc-comtois

lundi 27 décembre 2004, par Daniel Hazemann

Ce pays où je suis né,
Il y a de ça quelques années,
C’est le pays de Montbéliard,
Où se dresse un château,
Que je trouve si beau ;
Et qui pour moi est un objet d’art.

J’aime ce pays comtois,
Avec son « Comtois rends toi, nenni ma foi. »
J’aime ce Diairi,
Qui chante si bien mon pays
Sans oublier la Tante Arie,
Une légende bien d’ici.

Avec ses bois et ses prés si verts,
Si jolis recouverts de neige en hiver.
Ce cheval Comtois,
Que l’on dit si courtois,
Si beau et si fort
En plein effort.

Et la vache Montbéliarde
Que j’avais oublié par mégarde,
Qui redescend de l’alpage
Ornée de fleurs et de branchages.

Quelle est jolie cette contrée,
Où l’on fabrique le Comté,
Avec ses clochers comtois
Qui nous rappellent la vie d’autrefois.

Et ses fermes du Haut-Doubs
Où le climat n’est pas très doux,
Avec leur tuyé,
Où l’on fait le meilleur fumé.
On y fume la saucisse de Montbéliard,
Ainsi que des bandes de lard,
De la saucisse de Morteau et du jambon.
Dans ce pays tout est bon.

Sans oublier le vin du Jura,
Où plus tu en bois, plus tu vas droit.
Et toutes ces spécialités
Dont je n’ai pas parlé.
Comme la cancoillotte et le Pontarlier,
Le Mont-d’or qui n’est pas fabriqué en été.
La fondue et la raclette,
Que l’on mange pour faire la fête.

J’aime cette région avec son folklore,
Qui pour moi vaut de l’or.
J’espère que ces traditions si belles
Resteront éternelles.
Je suis vraiment fier d’être Franc-Comtois
Lou Comtois

Daniel HAZEMANN