Accueil > Re.créations > Littérature > « Vallées gourmandes : l’Ognon », par Yves GOUX

« Vallées gourmandes : l’Ognon », par Yves GOUX

jeudi 9 février 2012, par Mitch

Yves Goux est photographe, amoureux de la région qui l’a vu grandir et désireux de la partager.
A la suite d’une rencontre avec Patrick et Laurent Cachot, chefs cuisiniers au Château d’As à Baume-les-Dames, ils se lancent ensemble dans un projet original : publier un livre de photos, de cuisine et de produits du terroir.

Ainsi est né « Vallées gourmandes », présentant la vallée de l’Ognon dans toute sa simplicité et sa beauté, ses producteurs amoureux de leur métier, ainsi qu’une trentaine de recettes concoctées par les frères Cachot.

Présentation du tome 1.

Un ouvrage de toute beauté

JPEG - 166.7 ko

C’est la première impression qu’offre le livre : il est splendide !

Lorsque je l’ai découvert, j’ai « oublié » les textes pour me plonger dans la magie des images, pour redécouvrir une vallée que je croyais connaître, pour apprécier en tant qu’amateur le travail du photographe professionnel.

La plupart des clichés d’Yves Goux sont consacrés à la nature haut-saônoise et la mettent très bien en valeur : cours d’eau et étangs, forêts et champs de blé, levers et couchers du soleil, quelques vues du ciel... De quoi en prendre plein les yeux, vraiment.

Le livre est accompagné d’un DVD contenant, entre autres, toutes les images en haute définition. Ceci permet au lecteur qui le souhaite de faire ses propres agrandissements

Cette bonne idée illustre selon moi la démarche de l’auteur, sa volonté de partager son travail et l’amour qu’il porte à sa région.

Le courage des agriculteurs

Le livre suit le cours de l’Ognon, de sa source au pied des Vosges jusqu’à sa confluence avec la Saône, à la frontière de la Côte d’Or. Le tome 1 s’arrête à Ollans.
Tout au long de ce parcours, Yves Goux nous invite à la rencontre de quelques producteurs locaux.

On y trouve par exemple la ferme de la Fontaine, à Mollans, où 3 générations œuvrent ensemble pour produire du lait, fabriquer des fromages, des fromages blancs et des yaourts, et vendre le tout dans leur magasin de la ferme.
Un peu plus en aval, à Esprels, l’EARL Marchand produit des charcuteries en gérant toute la filière de A à Z : ils font naître les cochons, les engraissent, produisent eux-même les céréales pour l’alimentation de base, abattent les bêtes, transforment la viande, fument les charcuteries, et bien sûr assurent la vente à la ferme !

Malgré des productions très différentes les unes des autres (viandes, poissons, produits laitiers, fruits & légumes...), tous affichent des valeurs communes : l’amour de leur métier, l’attachement à leur produit, la volonté de faire un travail et des produits de qualité, le respect de la nature et de leurs animaux.

JPEG - 166.5 ko
Un matin qui s’anonnce ensoleillé

Le lecteur peut également constater qu’aucun ne ménage sa peine !
Prenons l’exemple de Virginie Lombard, qui a troqué son poste d’assistante de direction pour une chèvrerie à Plancher-les-Mines :

  • 6h30 : traire 40 biquettes (7 jours sur 7)
  • 8h20 : emmener les enfants à l’école
  • 8h45 : préparer les fromages (1/2)
  • 10h : livrer les points de vente, ou vendre sur le marché les vendredis et samedis
  • l’après-midi : entretenir les locaux, gérer la vente à domicile, accueillir des visiteurs...
  • fin d’après-midi : préparer les fromages (2/2)
    A tout ceci s’ajoutent un rucher et sa production de miel, ainsi qu’un poulailler. Et bien sûr une vie de famille !
    Combien d’entre nous auraient ce courage ?

Ce qui est rassurant à la lecture de ce livre, c’est que tous les producteurs présentés semblent réussir : la qualité de leurs produits est reconnue, ils n’ont pas besoin du rayonnement d’une grande marque pour que leur notoriété locale soit bien établie, et ils ont aujourd’hui une clientèle fidèle.
Au final tout le monde est gagnant :

  • les producteurs, qui sont récompensés de leurs efforts et (j’espère !) assurés de leur avenir ;
  • les consommateurs, qui peuvent ainsi profiter d’une offre locale et de qualité, bien loin de la mal-bouffe industrielle et des spéculateurs dont le souci de faire des bénéfices prime honteusement sur les valeurs morales.

De bons produits pour une bonne cuisine

Les autres intervenants de ce livre sont Patrick et Laurent Cachot, chefs cuisiniers au Château d’As à Baume-les-Dames.
Ils nous proposent au fil des pages des recettes originales, créées pour l’occasion (! ) autour des bons produits de nos agriculteurs de la vallée de l’Ognon.

JPEG - 416.2 ko
Les Rouillons
Toutes les recettes du livre figurent sur le DVD, en version imprimable.

Ne craignez pas de les essayer : même si elles sont concoctées par des chefs, elles restent à la portée du cuisinier amateur.

Comme tout le reste du livre, ces recettes sont très bien illustrées : on voit tout le souci du détail, tant celui des cuisiniers que celui des photographes.
Et, une fois encore, l’amour du métier.

JPEG - 153.2 ko
entre Liévans et Autrey
JPEG - 111.3 ko
Rougemont dans le soleil couchant
JPEG - 181.8 ko
La morte de Thieffrans

Vous l’aurez compris, ce livre est une source de bons moments : d’abord à sa lecture, puis à la cuisine en s’essayant aux recettes proposées, et enfin en balade, tant il nous invite à partir à la découverte des paysages de la vallée de l’Ognon et à la rencontre de ses producteurs.

Alors dévorez-le vite ! Il est disponible dans 75 points de vente de la région, notamment chez tous les producteurs présentés dans le livre, dans les Offices de tourisme de la vallée, les librairies Campo de Vesoul et Besançon, des bureaux de presse, divers commerces de proximité... Sans oublier le site www.valleesgourmandes.com.


P.-S.

Le tome 2 est attendu pour 2012, sans doute dès l’été.

Toutes les images de cette articles font partie du livre.
Copyright : www.valleesgourmandes.com



info portfolio