Accueil > Paysages > Photographies > Les deux visages de la source de l’Ain (39)

Les deux visages de la source de l’Ain (39)

mercredi 26 août 2009, par Eustache

La source de l’Ain est une exurgence de type « vauclusienne » :

En temps normal, elle draine les eaux d’infiltration du plateau de Bief-du-Fourg, Bonnevaux, Arsure-Arsurette.
De plus, la source de la Papeterie (située quelques kilomètres en aval de celle de l’Ain) ne permet pas d’écouler toute l’eau de son propre bassin d’alimentation : la source de l’Ain lui sert alors d’exutoire (trop-plein).

A l’inverse, quand l’eau se fait rare (au minimum un mois de sécheresse) le réseau de la Papeterie suffit pour tout drainer.

La source de l’Ain n’est alors plus alimentée, cesse de s’écouler puis se vide. Son niveau peut alors baisser jusqu’à -28 mètres.

C’est à ce moment que l’exploration spéléologique est possible :
on peut donc descendre dans l’éboulis jusqu’au plan d’eau permanent (siphon) .

Ce phénomène d’assèchement de la source reste assez rare : il faut au moins un mois de sécheresse pour vidanger la source.

Mais une trentaine d’heures suffit à la remplir après plusieurs jours de précipitations ou orages violents. Prudence !

JPEG - 138.3 ko
Hautes eaux, automne 2008
JPEG - 129.7 ko
JPEG - 161.9 ko
JPEG - 143.7 ko
JPEG - 147.2 ko
Période d’étiage : fin août 2009
JPEG - 147.2 ko
JPEG - 127.8 ko
JPEG - 116.9 ko
JPEG - 47.4 ko
JPEG - 61.2 ko
plan d’eau permanent
JPEG - 93.4 ko