Vauvillers

dimanche 21 février 2010, par Pivoine

Le village de Vauvillers, bâti sur un carrefour de voies romaines, est situé à environ 35 km de Vesoul, aux confins de la Haute-Saône dans un environnement boisé. En effet, cette paisible petite bourgade, classée « Petite cité comtoise de caractère » depuis 2002 et faisant partie du canton de Vauvillers, est entourée de forêts de résineux, de hêtres et de chênes. Belles forêts giboyeuses où l’on peut entendre l’automne venu le brame impressionnant des cervidés.

Cependant, les richesses de Vauvillers résident avant tout dans son important patrimoine architectural dont sont fiers les Vauvillerois (ses).

JPEG - 292.2 ko
Porte du château

Franchir le porche en pierre de taille pour apercevoir le château seigneurial voulu par Gaspard de Clermont Tonnerre, chef militaire qui remporta la bataille de Fontenoy en 1745.
Construit de 1715 à 1723 cette belle bâtisse, coiffée d’un toit de tuiles vernissées de plusieurs couleurs semblable au toit des Hospices de Beaune, abrite aujourd’hui l’Hôtel de ville.

JPEG - 144.7 ko

Admirer à l’intérieur la magnifique rampe en fer forgé de l’escalier.

Partir à la recherche de ce riche passé en musardant dans les rues et ruelles étroites aux fenêtres fleuries.
Emprunter la rue du château, face à la porte du château, menant à la maison de style Renaissance flanquée d’une tourelle d’angle hexagonal (une échauguette). Des gargouilles et un portrait sculpté du cardinal Adam Sommier (1661-1737) ornent la façade et l’entrée de sa maison natale.

JPEG - 263.2 ko
JPEG - 127.7 ko
Place des halles

Déboucher sur la place et découvrir les anciennes halles en bois du 17e siècle uniques en Haute-Saône.

JPEG - 114.9 ko
Eglise St-Eloi

Plus loin, l’Eglise St Eloi reconstruite au 17e siècle possède entre autres des fonts baptismaux avec piéta du 16e siècle, un triptyque consacré à la vie et au martyre de Jean du 16e siècle, un christ en bois peint du 17e siècle, une vierge à l’enfant en pierre du 16e siècle, un maître-autel en bois doré sculpté.

JPEG - 240.3 ko
Fontaine de la maladière

Emprunter la rue de la Grande Fontaine qui passe devant le presbytère aux fenêtres à meneaux, ancien hôtel de la monnaie du 16e siècle, et arriver sur une grande place où trônent la grande fontaine et le lavoir témoins de la vie quotidienne des femmes d’antan.

A voir aussi les croix et les calvaires, la fontaine Mouchy rue des Tanneurs, la fontaine du Jars dans la cour du château, le lavoir-fontaine restauré route de la Maladière et la borne en forme d’obélisque sur la route de Polaincourt.

Oui Vauvillers mérite un détour.


P.-S.

Remerciements à Mr le curé de Vauvillers et à la personne qui m’a aimablement prêté son cadre représentant la Grande Fontaine.



info portfolio

Vauvillers Maison de caractère (privé) Vauvillers Fenêtre à meneau Presbytère charpente des halles Place de la libération Fontaine Vauvillers Vauvillers La fontaine Mouchy Croix de pierre Borne Inscription à l'intérieur de l'église Vauvillers