Accueil > Paysages > La faune franc-comtoise > Les papillons de nuit (5)

Les papillons de nuit (5)

Pyralidae

lundi 12 novembre 2007, par chesnoy

Les papillons de nuit sont bien plus nombreux que ceux du jour. Rien que dans le dernier ouvrage sorti, les auteurs présentent plus de 1600 espèces repérées en France et , encore, n’ont ils pas traité de certaines familles ! Cette série d’articles n’a pour ambition que de vous présenter quelques espèces vivant en Franche-Comté. N’étant pas un lépidopèriste, elles m’ont été confirmées par des passionnés beaucoup plus instruits que moi. Leur détermination requiert de longues années d’expérience, des études sérieuses après capture (ce que je ne fais pas) et une somme de connaissances incommensurables. Ainsi, ces quelques photos ne sont montrées que pour le plaisir des yeux.

Aglossa pinguinalis

Ce papillon d’été, d’une LAA vers 15 mm, fréquente les milieux frais. Il n’est pas rare de le trouver dans une cave. Terne, il est parsemé de taches noires.

JPEG - 53.9 ko
JPEG - 37.5 ko

Agriphila geniculea (Pyrale crambidé) :

Ce petit papillon mesure à peine plus de 10 mm de long. Sa robe est brun terne rehaussée de quelques stries plus foncées.

JPEG - 20.3 ko

Agrotera nemoralis :

Autre petit papillon, celui-ci est beaucoup plus typé, jaune crème vers la tête, brun grisâtre au centre et brun clair vers l’extrémité des ailes. Il a aussi des points et stries brun doré vers la tête.

JPEG - 23.1 ko

Aphomia sociela :

Assez fréquent dans la région ce petit papillon se reconnaît à sa robe brun grisâtre et à deux points noirs obliques allongés au centre des ailes.

JPEG - 33.8 ko

Catoptria falsella

Ce petit papillon d’une LAA vers 10 mm vole pendant l’été. La teinte de fond blanche est délicatement striée de brun jaune et de brun noir.

JPEG - 58.4 ko
JPEG - 58.3 ko

Catoptria permutatella

Ce petit papillon (LAA vers 12 mm) a des couleurs très caractéristiques mais il y en a d’autres qui lui ressemblent et leur détermination n’est possible que par l’étude des génitalias.

JPEG - 35.4 ko
JPEG - 31.4 ko

Crambus perlata (Pyrale perlée) :

Petit papillon qui excède à peine 10 mm, il est très fréquent dans les prés où il peut voler même la journée. Sa couleur blanche argentée lui vaut son nom.

JPEG - 28.6 ko
JPEG - 23.2 ko

Chrysoteuchia culmella

Ce petit papillon, d’une LAA vers 12-13 mm vole fréquemment en été dans les prairies fleuries. De couleurs variables, il se reconnaît à ses lignes orangées.

JPEG - 21.5 ko
JPEG - 54.6 ko
JPEG - 32.2 ko

Conobathra repandana

Largement répandu en été ce papillon d’une LAA vers 12 mm s’observe au plus fort de l’été. De couleur brune aux tons alternés, il passe facilement inaperçu.

JPEG - 22.3 ko
JPEG - 40.4 ko

Dipleurina lacustrata

C’est un petit papillon comme la grosse majorité des Pyrales. Il a la particularité d’être blanc et noir avec deux lignes dentelées et de grosses taches noires ou blanches cerclées de noir.

JPEG - 39.5 ko

Endotricha flammealis

D’une envergure d’une vingtaine de millimètres, cette espèce assez uniformément brun roux, se reconnaît surtout à la pose originale qu’elle observe au repos.

JPEG - 47.6 ko
JPEG - 39.7 ko

Eurrhypara hortulata

D’une envergure vers 28 mm, cette superbe espèce se reconnaît facilement à sa robe blanche et brune voire noire soulignée d’orangé.

JPEG - 25 ko
JPEG - 48.7 ko

Evergestis forficalis

Papillon d’une LAA vers 14 mm, il vole également en été et offre une livrée brune ponctuée de deux taches au centre des ailes. Leur marge est en outre finement soulignée.

JPEG - 51.4 ko

Hypsopygia costalis

Ce petit papillon d’une LAA vers 10 mm se rencontre en fin d’été et début d’automne, d’une couleur générale rougeâtre sombre, il présente de jolies taches jaunes sur le côté des ailes antérieures.

JPEG - 45.4 ko
JPEG - 44.2 ko

Nomophila noctuella (Pyrale Hybride) :

Très répandue dans les champs également, l’hybride se signale par des teintes brun foncé ornementées par de grosses taches circulaires brun sombre cerclées de noir.

JPEG - 39.6 ko
JPEG - 36.3 ko
JPEG - 38.5 ko

Oncocera semirubella (Phycide incarnat) :

Voilà un papillon qui ne paie pas de mine puisque sa longueur se situe entre 10 et 15 mm. Pourtant, il arbore une robe somptueuse où se mêlent harmonieusement le jaune et le rose.

JPEG - 29.7 ko
JPEG - 38 ko
JPEG - 15.8 ko

Ostrinia nubilalis

D’une LAA vers 15 mm, ce papillon jaunâtre strié de brun se rencontre en été. Il vole souvent dans les champs de céréales

JPEG - 42.4 ko
JPEG - 30.7 ko

Palpita vitrealis

Ce papillon d’une LAA un peu supérieure à 15 mm se fait de plus en plus rare. On peut le rencontrer en été et ses ailes d’un blanc translucide semblent argentées à la lumière.

JPEG - 51.9 ko

Phlyctaenia coronata

Ce petit papillon d’été (LAA vers 10-12 mm) se reconnaît aisément à sa couleur générale allant du brun jaunâtre au noir et à ses taches rondes parfaitement blanches.

JPEG - 50.8 ko
JPEG - 50.8 ko

Pleuroptia ruralis (Pyrale du Houblon) :

Ce petit papillon a la particularité d’avoir des ailes blanches plus ou moins translucides. Très commun, il se rencontre même en zone urbaine.

JPEG - 86.2 ko
JPEG - 28.3 ko
JPEG - 56.7 ko

Plodia interpunctella (Pyrale des fruits secs) :

Le trait frappant de cette petite espèce est le contraste entre une partie supérieure pâle, presque blanche et une partie inférieure plus foncée, de couleur brun grisâtre.

JPEG - 21.3 ko

Pyralis farinalis (Pyrale de la Farine) :

Si vous voyez ce petit lépidoptère voleter dans votre cuisine, prenez garde ; il a élu domicile dans votre buffet. Il se reconnaît à sa robe bicolore, brun pourpre et brun plus clair souligné de blanc.

JPEG - 48.4 ko
JPEG - 41.7 ko

Pyrausta despicata :

Un autre petit papillon dont la robe est assez terne et qui vole aussi la journée. Ses ailes antérieures sont brun jaune tachées de brun plus foncé et bordées d’une bande de même couleur vers l’extrémité. Ses ailes postérieures sont noires barrées par une bande blanche.

JPEG - 36.4 ko
JPEG - 40.1 ko
JPEG - 29.1 ko

Pyrausta purpuralis (Pyrale pourpre) :

Proche du précédent, ce papillon est peut-être le plus commun de tous et comme son cousin, on le rencontre aussi de jour. Sa robe est pourpre foncée maculée de taches dorées. Quand il devient âgé, la couleur pourpre disparaît et se trouve remplacée par un brun foncé.

JPEG - 31.4 ko
JPEG - 36.6 ko
JPEG - 42.5 ko

Synaphe punctalis

C’est un papillon assez terne d’une LAA vers 13-14 mm. La couleur générale est brune avec une ligne sinueuse plus pâle qui barre les ailes antérieures. On peut l’observer en été.

JPEG - 58.7 ko
JPEG - 47.7 ko
JPEG - 19.1 ko

Udea ferrugalis

Ce petit papillon d’une LAA vers vers 10 mm arbore une couleur brun roux qui lui vaut son nom. On peut le rencontrer pendant une bonne partie de l’année.

JPEG - 59.1 ko
JPEG - 51.4 ko

Udea lutealis

Ce papillon a une LAA vers 15 mm. Il est assez fréquent en été et il vole dans les herbes en plein jour. Il se reconnaît à sa livée jaune pâle et a ses dessins caractéristiques.

JPEG - 22.3 ko

Voir en ligne : Le monde des insectes


P.-S.

LAA : Longueur de l’Aile Antérieure.